L’archipel de Stockholm

28/10/2016

L’archipel fait partie intégrante du mode de vie des Stockholmois. Nombre d’entre eux y possèdent une résidence secondaire, de la stuga, cette petite cabane de pêcheur reconnaissable à sa couleur rouge si typique, à la villa grandiose, où ils viennent se ressourcer pendant l’été. 30 000 îles et îlots composent la parure de la capitale suédoise, certains pas plus gros qu’un caillou tout juste suffisant pour la sieste d’un phoque solitaire. L’ensemble s’avance dans la mer Baltique jusqu’à 80 kilomètres à l’est de la ville et s’étend sur 120 kilomètres le long de la côte suédoise.

Pour une excursion à la journée ou une virée prolongée, l’archipel recèle mille trésors. Pour les plus pressés, on trouve les Fjärderholmarna à 20 minutes du centre. Entre activité artisanale, musée maritime et sanctuaire pour les oiseaux, ce groupement d’îles aux portes de Stockholm offre déjà un avant-goût iodé de la vie insulaire.

Puis vient Vaxholm, la vraie porte d’entrée dans l’archipel. Ou plutôt le cadenas de Stockholm : avec sa forteresse, Vaxholm a longtemps été un point stratégique, filtrant l’accès et protégeant ainsi la capitale suédoise. En parallèle de ses activités militaires, Vaxholm est également un charmant port de pêche.

Mais pour une véritable immersion dans le mode de vie insulaire des Stockholmois, il ne faut pas craindre de faire quelques heures de bateau et se rendre sur une des îles préférées des locaux : Grinda, prisée des familles ; Sandhamn, le Saint-Tropez de l’archipel ; Landsort, avec son phare on ne peut plus photogénique, ou encore Finhamn et sa nature intacte.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.