Les villes d'art baroque

01/09/2014

À la pointe sud-est de l’île, entre mer et montagnes, les villes se caractérisent par à une architecture baroque typiquement sicilienne. En 1693, un tremblement de terre dévasta cette partie de la Sicile. Les reconstructions obéirent aux règles de l’urbanisme baroque tout y apportant une identité propre, emplie d’une douce sensualité.

La ville de Noto en est l’un des plus beaux exemples. Tous les bâtiments sont construits avec la même pierre calcaire jaune en respectant un tracé géométrique précis, donnant à la ville une extraordinaire unité architecturale qui lui vaut le surnom de “jardin de pierre“.

La richesse des ornements est une autre caractéristique du baroque sicilien. Des putti (angelots) joufflus, des chimères et autres griffons simiesques décorent les portails et les balcons des palais.  

À Raguse, les colonnes, les frises et les statues de la façade du Dôme de San Giorgio traduisent toute l’exubérance baroque. Située à l’intérieur des terres, Raguse possède un charme unique qui transporte le visiteur au XVIIIe siècle.

À l’ombre de ses volées d’escaliers, pourrait surgir à tout moment le prince Salina, le Guépard de Luchino Visconti ! Non loin de Raguse, perchée sur un éperon rocheux, Modica vaut elle aussi le détour pour ses belles églises patinées par le soleil.

Le plus Comptoir des Voyages

Une journée nature à la découverte de la nécropole de Pantalica, qui compte plus de 5 000 tombes taillées dans la roche, entourées de gorges verdoyantes et de profondes ravines.

Nous on adore

La presqu’île de Syracuse : Ortigia, un écrin baroque avec sa splendide place du Duomo. A découvrir en fin de journée, en dégustant une glace au jasmin !

Retour haut