La vallée des Temples

02/09/2014

Ancienne colonie hellène fondée au VIe siècle av. J.C., Agrigente fut une cité florissante. Construits en dehors de la ville, sur une crête rocheuse face à la mer, plusieurs temples témoignent de la prospérité de la cité à l’époque de la Grande Grèce.

Dédiés aux dieux de l’Antiquité, ces temples sont un témoignage unique au monde. Particulièrement impressionnant, le temple de la Concorde est le mieux conservé car il a été transformé en basilique. Restauré à la période romaine, le temple d’Héra est lui aussi en bon état. Les autres ont moins bien résisté, ne conservant bien souvent que des colonnes.

Du temple de Zeus Olympien, réputé pour avoir été l’un des plus grands du monde grec, il ne reste qu’une cariatide géante gisant sur le sol…Mais l’intérêt de la vallée des temples ne réside pas seulement dans les vestiges archéologiques, le site possède un charme particulier qui doit beaucoup à la vue sur la Méditerranée et à la variété de la végétation environnante. Les vieilles pierres sont entourées d’oliviers, d’amandiers, de figuiers, de pins, de cyprès, de lauriers multicolores...

En été, le chant assourdissant des cigales berce le visiteur, transporté hors du temps. Pour découvrir les temples sans la foule, il est vivement conseillé de s‘y rendre tôt le matin, lorsque l’air est encore respirable en juillet et en août. Saisissant au coucher du soleil, tandis que la pierre calcaire se pare d’un halo doré, le site s’illumine une fois la nuit tombée. 

Le plus Comptoir des Voyages

Un guide privé francophone pour visiter de la Vallée des Temples hors des sentiers battus, en bénéficiant des commentaires d’un spécialiste.

Nous on adore

Ignorer les barres d’immeubles qui cernent la ville d’Agrigente et se perdre dans ses ruelles pittoresques, en faisant halte au Monastère Santo Spirito, tenu par une grand-mère typiquement sicilienne.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.