Géographie et environnement

02/08/2014

GÉOGRAPHIE

Située entre la Calabre, dont elle est séparée par le détroit de Messine, et le Cap Bon en Tunisie, la Sicile reliait probablement l’Afrique à l’Europe il y a quelques millions d’années. Son pourtour est parsemé d’îles : au nord les îles Eoliennes, à l'ouest les îles Egades, au sud-ouest Pantelleria et au sud Lampedusa. Sa forme en triangle se caractérise par 3 pointes, 3 vallées et 3 chaines montagneuses, dont le plus haut sommet est celui de l’Etna (3 274 m). La Sicile possède peu de fleuves et lacs naturels, ce qui explique son aridité. La Sardaigne est plus petite que la Sicile ( 24000 km2 contre 25400) mais beaucoup plus ancienne que sa voisine ! Principalement montagneuse, elle est traversée du nord-ouest au sud-est par une chaîne qui correspond à la continuité des montagnes corses. Son point culminant se situe à Punta Lamarmora (1 834 m) au centre de l'île, dans le massif du Gennargentu. La seule plaine est celle du Campidano, reliant les golfes d'Oristano et de Cagliari. Avec 1 869 km de côtes et de nombreuses îles, le littoral sarde se caractérise par une grande variété : plages rocheuses, sablonneuses, criques nichées dans une dense végétation méditerranéenne, grottes, falaises…

FAUNE

La Sicile est une étape importante pour les oiseaux migrateurs. Les rapaces sont aussi présents. La plus grande réserve ornithologique de l'île, les étangs de Vendicari, héberge hérons cendrés, aigrettes et flamants roses. Ces oiseaux aquatiques sont les stars des étangs de la péninsule du Sinis au sud de la Sardaigne. Un peu plus à l’ouest, la Costa Verde accueille des tortues vertes qui viennent pondre leurs œufs. Dans l’arrière-pays sarde, on rencontre quelques espèces (difficile à observer) de mouflon, de vautour fauve, certains faucons, et la perdrix grise jadis importée d'Afrique du Nord par les Romains.  L’âne, dont le nombre ne cesse de diminuer, constitue toujours l’animal le plus populaire de Sardaigne. Les chanceux pourront également observer des dauphins, en particulier au large des îles de la Maddalena.

FLORE

La Sicile et la Sardaigne possèdent une flore très variée en fonction des zones, des altitudes et de la géologie. En Sicile, on trouve du houx et des orchidées, des bouleaux et des palmiers, du genêt et des agaves… Dans les deux îles, le maquis méditerranéen est une constante. Il est prédominant en Sardaigne composé de genévrier, de bruyère, d’olivier, de lentisque, de ciste, d'euphorbe, de laurier-rose, de poivrier… particulièrement odorant, une vraie merveille ! Au nord, dans le massif granitique de la Gallura, le chêne-liège est omniprésent. La récolte du liège a longtemps été un pilier de l’économie locale.

ENVIRONNEMENT

La Sardaigne possède 9 parcs naturels, particulièrement adaptés à la randonnée. Depuis les années 60, le développement du tourisme a été relativement respectueux de l’environnement même sur le littoral. Les paysages sauvages sardes sont un facteur d’attractivité qui participe au positionnement touristique de l’île. En Sicile, l’organisation mafieuse a engendré des politiques irresponsables de constructions illégales ou abusives. Dans les années 80, le concept de "construction illégale par nécessité" a vu le jour. Le logement prévaut sur l'obtention d'un permis de construire. Conséquence : il est interdit de détruire une maison illégalement construite si le toit est déjà posé. Et les propriétés en travaux sont exonérées d'impôt et de taxes. Voilà pourquoi en Sicile, vous verrez de nombreuses habitations en travaux. Malheureusement, des effondrements surviennent périodiquement dans ces habitations illicites.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.