Quand partir aux Seychelles ?

19/05/2016

le climat des Seychelles

Quiconque envisage un voyage aux Seychelles, pense détente sur les plages, randonnée et plongée sous-marine sous un ciel immaculé assorti de températures plus que clémentes. Deux caractéristiques communes à tous les climats tropicaux, à l’exception près que les Seychelles se trouvent hors de la zone des cyclones. Si le thermomètre affiche invariablement entre en 22° à 32° C, et que le soleil brille la plupart du temps, épisodes pluvieux et vents capricieux rythment les saisons. Les plus fortes précipitations (mousson de nordet) ont lieu entre décembre et février transportées par les vents de nord-est. La végétation est alors à son apogée bien que les températures puissent être suffocantes. Entre juin et septembre (mousson de suet), l’air est plus frais et plus sec mais soumis aux vents de sud-est, ce qui peut parfois interdire la baignade ou limiter la navigation. Deux saisons se distinguent commandées par les alizés mais ce sont les intersaisons qui offrent les conditions météorologiques les plus favorables (octobre-novembre et avril-mai). Sous l’équateur, pas de coucher ou de lever de soleil interminable, jour et nuit se succèdent brutalement. Les retours de mer et de randonnées doivent être prévus en conséquence.

les points fort de chaque saison

durant la mousson de nordet (de décembre à février)

découvrir les tortues imbriquées sur les plages de l’île de Bird ; se régaler de fruits de mer à Praslin ; gagner à pied le glacis des Trois-Frères à Mahé uniquement pour son panorama somptueux ; barboter dans les anses Lazio et Côte d’or, plages de carte postale, en les reliant à pied

en avril et mai

plonger à Desroches ou Aldabra ; visiter le jardin tropical d’Anse Royale, découvrir l’écosystème exceptionnel de l’île de Praslin avec un guide naturaliste ; se rendre comme des milliers d’oiseaux sur l’île de Cousin ; se baigner avec les enfants sur les plages de Takamaka ou La Mouche

durant la mousson de suet (de juin à septembre)

randonner dans le parc national du Morne seychellois ; le 15 août suivre la procession de l’Assomption sur l’île de La Digue ; nager avec les requins-baleines à Mahé ; dîner en famille dans une paillote de Batista ; explorer la nature sous-marine dans le parc marin de Sainte-Anne

en octobre et novembre

assister au festival Kreol ; randonner dans la vallée de Mai sur l’île Praslin ; suivre les sentiers de La Digue à vélo ; naviguer pour pêcher au gros au large de Mahé ; admirer l’envol des oiseaux migrateurs

notre agenda aux Seychelles

Carnaval International de Victoria : En mars ou avril, la capitale des Seychelles accueille « le carnaval des carnavals ». Au programme : musiques du monde, dégustations de spécialités seychelloises, cortèges de chars…

Festival de musique classique : Écouter Purcel, Bach ou Rachmaninov dans le décor paradisiaque des îles de La Digue et Mahé, c’est le pari osé de ce festival, qui se tient en mai ou juin et est consacré à la musique classique et à la musique de chambre.

FetAfrik : En mai, Mahé est l’hôte de FetAfrik, qui commémore le jour de l’Afrique à travers des concerts et des spectacles vivants et gagne chaque année en importance.

Fête de l'Assomption : Le 15 août est une date importante du calendrier catholique et une fête très populaire aux Seychelles, qui rassemble tous les fidèles autour de l'église de La Digue.

Vinayagar Chadhurti : En septembre, cette fête hindoue célèbre Vinayagar, le dieu-éléphant plus connu sous le nom de Ganesh. Depuis le temple hindou de Victoria l’effigie de Vinayagar est tirée sur un char à travers les rues de la capitale.

Deepavali : Le nouvel an hindou célèbre la victoire de Rāmā sur le démon Rāvana. Les festivités se tiennent à Mahé.

Festival Kreol : Fin octobre se tient la plus importante manifestation seychelloise. Durant cinq jours, fêtes et évènements culturels se succèdent pour offrir aux visiteurs un condensé de ce que la culture créole a de plus beau à offrir.

Subios : En novembre, Mahé vit à l’heure sous-marine. Photo et vidéo du « monde du silence » se succèdent pour sensibiliser la population à la protection des fonds sous-marins.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.