Nos coups de cœur à La Digue et Praslin

25/05/2016

Jouer à Robinson à Anse La Blague

Le littoral n’a pas toujours été dévolu au farniente et aux sports nautiques. Les anses à l’abri des courants, mais ouvertes sur l’océan servaient alors pour l’exportation des produits cultivés comme le coprah, la cannelle ou la vanille. Les plantations n’étaient jamais loin. À anse La Blague se tenait autrefois une distillerie d’huile de cannelle disparue aujourd’hui. Seule demeure la plage et les eaux sans fond, perturbées seulement par les bancs de poissons. Au loin, La Digue, Grande-Sœur et Petite-Sœur dessinent un horizon de rêve.

Rallier Anse Lazio à Côte d’or

Un sentier (1 h) relie l’anse Lazio à Côte d’or. Entre ces deux plages de carte postale – petites criques parsemés de rochers pour la première, grande baie aux eaux calmes festonnées de sable blanc pour la deuxième – couverts végétaux et belvédères sur le littoral ponctuent magnifiquement la promenade. Prévoyez de l’eau pour vous hydrater et une crème solaire à haut indice de protection, car le soleil tape fort.

Rencontrer monsieur Durand

À proximité du port de baie Sainte-Anne de Praslin, vous dénicherez la bien curieuse boutique d’Albert et Micky Durand, sculpteurs et peintres sur bois. Poissons et tortues colorées, porte-clés ou maquettes de bateaux fournissent aux amateurs un large choix de souvenirs. Prenez l’initiative d’échanger et de comprendre les subtilités du métier. Les artisans partageront volontiers un moment avec vous.

Saluer les tortues à Union Estate

Union Estate est au XIXe siècle un domaine prospère. Nanti d’une cocoteraie, d’un moulin, d’une plantation de vanille, d’un chantier naval et même d’un cimetière, il produit une huile de coprah (coco) exportée pour la fabrication de la margarine, des savons et autres matières premières de la cosmétique. Si les ors de la colonisation se sont estompés, l’usine d’huile de coco perdure et les vanilliers sont toujours exploités. Un musée occupe la maison du planteur, décrivant la vie de la famille Rassool-Hossen débarquée un beau matin de l’île Maurice. Non loin, un élevage de tortues d’Aldabra permet d’observer de près ces reptiles géants.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.