Lexique de survie aux Seychelles

10/05/2016


Faites chanter votre accent français et vous parlerez comme il faut le créole seychellois, appelé le seselwa ! Toutefois, il existe mille et une nuances dans l’archipel. On distingue le « créole fin » fortement imprégné de français, le « gros créole » des milieux populaires, le « grand bois » des ruraux, le « gros créole mozambique » utilisé par les ruraux d’origine africaine. Le « ch » se prononce « s » le «  j », « z »

au minimum

Bonjour : Bonzour koman sa va ?
Au revoir : Orevawar ou baybay
Oui / non : Wi / non
S’il vous plaît : Silvouple
Merci : Mersi
Comment vous appelez-vous ? : Ki mannyer ou appel ?
Je m'appelle… : Mon appel…

bravo !

Quelques mots ou phrases bien utiles ou faux amis ou erreurs de prononciation…

Excusez-moi : Ekskize (essayez, c’est pas si facile !)
Qu’est-ce que cela veut dire ? : Ki sa vé dir ?
C’est très beau : Sa y bien zoli
Je suis fatigué : Mon laservel latet i fatige (litt. « J’ai la cervelle fatiguée »)
Je ne comprends pas : Mon pas konpran
Combien ça coûte ? : Kombyen saà ?
Puis-je avoir une bière, s'il vous plaît ? : Mon kapa ganny en labyer silvouplé ?

épatez vos amis…

…en leur lisant les premières phrases du Petit Prince en seselwa.

A! Mon Pti Prens, dousman dousman mon'n arive konpran ou lavi tris. Sel distraksyon ki ou'n gannyen pandan lontan ti zis soley kouse, son labote ek son trankilite. Mon ti aprann sa pti detay katriyenm zour, en bonmaten, ler ou ti dir mwan: Mon byen kontan soley kouse.

Ah ! Petit prince, j'ai compris, peu à peu, ainsi ta petite vie mélancolique. Tu n'avais eu longtemps pour distraction que la douceur des couchers de soleil. J'ai appris ce détail nouveau, le quatrième jour au matin, quand tu m'as dit : J'aime bien les couchers de soleil.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.