Le désert de Lompoul

11/10/2014

En limite côtière entre Dakar et Saint-Louis, le désert lilliputien de Lompoul distille un charme envoûtant de paysage de fiction. À peine 18 km2 de dunes de sable ocre-rouge dont les formes effilées et mouvantes se plient aux caprices des alizés.

Certaines atteignent près de 50 mètres de haut offrant à qui les conquiert un panorama sans équivalent : celui des vagues de l’océan Atlantique succédant aux vagues du désert. Par son accessibilité et sa petitesse, le désert de Lompoul est un berceau idéal pour passer une nuit dans les bras des étoiles.

Ces atouts géographiques ont participé à la réussite du Festival du Sahel, une rencontre musicale créée en 2009 et qui rassemble en avril plusieurs pays et un large public. Il s’affirme comme l’un des rendez-vous essentiel de la musique et de la culture sahéliennes.

Le désert de Lompoul est une enclave de la Grande-Côte connue pour ses plages superbes et ses eaux balayées par des courants violents qui rendent la baignade dangereuse. La côte est constituée de Niayes, une alternance de dunes et de dépressions qui vont jusqu'au littoral mauritanien et sont alimentées en eau douce par des nappes phréatiques.

Cette eau précieuse et les sols fertiles, ainsi que des pluies régulières ont permis que se développe une culture maraîchère prospère, abritée de l'ensablement par un cordon de filaos. Les Niayes de Mboro entre le désert de Lompoul et Dakar fournissent aux marchés urbains fruits et légumes en grande quantité.

De même que la solitude du désert fascine, on ne peut qu’être ébahi par le ballet subtil des pirogues de pêcheurs rentrant au port de Mboro.

Le plus Comptoir des Voyages

Passer la nuit sous les étoiles en tente bédouine au creux des dunes. 

Nous on adore

La balade à dos de dromadaire au coucher du soleil.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.