03/10/2014

Cette oasis de sable fin miroitant au cœur de la verte lagune borde l’île aux Oiseaux dans le delta de Siné-Saloum. La “plage d’or” située à 21 km de Toubacouta est un lieu idéal pour une baignade dans des eaux cristallines. Toubacouta au cœur du delta du Siné-Saloum est le point de départ privilégié des expéditions en pirogue dans la mangrove de l’embouchure du Saloum.

Dans les méandres du fleuve, l’île de Diorom Boumack est avec l’île de Fadiouth un exemple étonnant de la poldérisation de l’estuaire par les hommes. Ici aussi, les coquilles ont fait office de remblai, accumulées en nombre considérable par les autochtones.

Dans le souci de préserver leurs terres arables et de libérer les bancs de sable, les populations protohistoriques ont ainsi créé de véritables décharges au milieu de la lagune. Le delta compte 218 îles artificielles édifiées entre le VIIIe s. et le XIIIe s. av. J.-C. Diorom Boumack et Diorom Boundaw, deux amas coquilliers imposants ont été transformés en nécropole et font l’objet de fouilles précises.

Non loin le Reposoir aux oiseaux accueille des milliers de représentants ailés venus chercher refuge pour la nuit. Les échanges criards ou harmonieux des martins-pêcheurs, pélicans et cormorans composent à la tombée de la nuit une musique étrange pour un spectacle somptueux.

Dans l’aire protégée de Bamboung (voir Sénégal Côté nature), le village de Sipo cultive sa singularité. Comptant autant de représentants d’ethnies différentes que de cases, il est régi par l’une des rares chefs de village du Sénégal.

Le plus Comptoir des Voyages

Visiter le Reposoir aux oiseaux, dortoir de milliers de martins-pêcheurs, pélicans et cormorans.

Nous on adore

Le village de Sipo compte autant de représentants d’ethnies que de cases. C’est aussi un des rares villages du pays régi par une chef de village.

Retour haut