La place Rouge

05/09/2017

Adjacente au Kremlin, l’impressionnante place Rouge ne tient ni son nom des années communistes, ni de la brique rouge dominante de ses bâtiments. Son nom remonte à des temps beaucoup plus anciens quand Ivan III décide de raser toutes les maisons en bois du quartier après le grand incendie de 1493. Son nom signifierait d'ailleurs à l'époque « belle place ». Un nom transformé en « rouge » avec le temps et l’évolution de la langue. Bref, c’est une place à la fois rouge, belle et surtout vaste, bien que constamment remplie !

Parmi les incontournables de la place Rouge, le mausolée de Lénine, où l’on peut découvrir gratuitement le corps embaumé depuis 93 ans du premier dirigeant de l’Union soviétique. Mais attention, pas question de s’attarder. Les visiteurs n’ont pas le droit de s’arrêter de marcher en faisant le tour du corps. Plus ancien encore et également tout rouge, le Musée Historique d’État abrite des objets datant de la préhistoire (reliques de tribus peuplant le territoire de l'actuelle Russie) jusqu’à des œuvres du XIXe siècle (acquises par les Romanov). À l’opposé, et encore plus ancienne, la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux remonte au XVIe et symbolise l’architecture traditionnelle russe. Enfin, entre le musée et la cathédrale, s’étend le Goum, la fameuse galerie marchande huppée qui date de la fin du XIXe siècle. Faites-y un tour et posez-vous pour un café bien mérité.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.