Quand partir en République tchèque ?

18/10/2016

Franchement continental, le climat de la République tchèque connaît des saisons bien différenciées, des pics de chaleur en été, des températures glaciales en hiver. Cette saison débute en novembre pour s’achever en mars, elle est synonyme de neige aussi bien en Bohême qu’en Moravie. Les amateurs de ski rejoignent les stations de Černá hora, Špindlerův Mlýn ou Lipno. Les fêtes de Noël et du Nouvel An sont particulièrement agréables, car chaleureuses et populaires, mais elles se déroulent dans un froid glacial. Prague ne reçoit que 1 heure de soleil par jour, les températures moyennes se situent entre -2 °C et 2 °C et les précipitations sont fréquentes. En revanche, la capitale sous la neige, bien que très fréquentée est un enchantement.

En mai et juin, le temps est plus clément, la végétation fleurit, mais tous les sites d’intérêt connaissent un regain de fréquentation. L’été, où que l’on soit, le mercure peut atteindre des sommets en particulier dans les préplaines de la Moravie ou de la Bohême.

Les points forts de chaque saison

Printemps

Visiter les châteaux de la Bohême, assister à l’Anifest de Třeboň, visiter les jardins du château de Kroměříž, et le Český ráj (Paradis de Bohême) avec ses enfants, programmer avec anticipation son séjour pendant le magique festival du Printemps de Prague.

Été

Prendre son vélo et arpenter la Moravie, randonner dans le massif de Šumava, descendre les méandres de la Vltava en canoë, grimper sur les falaises de grès de la rivière Labe en Bohême, parcourir à vélo l’itinéraire reliant Vienne à Brno.

Automne

Rejoindre à la rentrée les Praguois qui pique-niquent dans le parc de Letna lors des derniers beaux jours, se balader dans les forêts de conifères et de frênes pour la beauté des contrastes entre les épineux et les feuillus, suivre en deux-roues les single tracks des monts Rychelské (attention mollets aguerris obligatoires !), voir le premier spectacle de la saison dans l’un des théâtres ou opéras prestigieux de Prague ou Brno, visiter Český Krumlov sans les flux de touristes de l’été. Plus frais à tous égards...

Hiver

Aller voir un match de hockey du Sparta et Salvia si l’on est à Prague, skier à Špindlerův Mlýn, en décembre assister à la commémoration en costumes de la bataille d’Austerlitz, ambiance de passionnés garantie ! Suivre en ski de fond l’itinéraire Jizera dans les montagnes des Géants.

Quelques dates festives

Réveillon de Noël : fête traditionnelle et familiale, la célébration de la naissance de Jésus Christ se déroule le plus souvent dans les foyers. Mais si les réjouissances publiques commencent en novembre à Brno, Prague, Český Krumlov ou Olomouc, il est impératif de réserver dans les rares restaurants qui ne sont pas fermés le 24 décembre au soir et le 25 décembre toute la journée.

Réveillon de la Saint Sylvestre : menus spéciaux et soirées festives accueillent les Tchèques qui fêtent le réveillon hors de chez eux. Tout le monde sort pour les feux d’artifice spontanés ou celui officiel tiré depuis la colline de Vítkov, le 1er janvier. Les meilleurs spots pour voir le ciel s’embraser : les quais de la Vltava, les ponts du centre historique, le jardin Rieger à Žižkov, la place principale devant l'entrée du Château de Prague.

Carnaval de Prague : un moment de liesse populaire, qui rappelle les carnavals d’autrefois. Cortèges de chars, événements dans les palais, les musées ou les théâtres, bal masqué pour les bambins, opéra baroque, cette période d’avant le carême (février-mars) est à vivre.

Printemps de Prague : un émerveillement pour les amateurs de musique classique avec une programmation de stars du genre. Entre mai et juin, des dizaines de concerts d’orchestres symphoniques ou d’ensembles de musique de chambre. Pour y assister, réservez votre voyage !

Le 1er mai : c’est ici la fête de l’amour ! Il est de tradition le jour de la fête du Travail, chez les jeunes Praguois de se rendre sur la colline de Petřín à proximité de la statue du poète Karel Hynek Machá. Son poème le plus célèbre Máj exaltant l’amour. En province, on embrasse sa promise sous un cerisier en fleur.

Festivals historiques : Bohême et Moravie revêtent les habits des seigneurs et des cerfs pour des reconstitutions de scènes historiques. Tout l’été, les cités inscrites sur la liste du Patrimoine de l’Unesco vous proposent de faire un saut en arrière dans le temps. On retiendra à la mi-août, la Fête historique de Zacharias de Hradce et de Katherine von Wallenstein de Telč ou les Rendez-vous de Tábor à la mi-septembre.

La Prague de Dvořák : les passionnés ne manqueraient sous aucun prétexte ce festival qui a lieu en septembre pour rien au monde. Les concerts reprennent bien sûr, les symphonies les plus connues, mais aussi des œuvres rares ou composées par les contemporains ou les élèves du maître.

Les cordes d’automne : on entendra pendant ces rencontres qui s’échelonnent entre septembre et novembre de jeunes talents associés à des artistes confirmés pour une programmation éclectique mélangeant opéra, musique électronique, jazz.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.