Nos coups de cœur en Bohême

16/10/2016

Třeboň

Ville moyenâgeuse et paisible, Třeboň est un camp de base idéal pour visiter les marécages et tourbières et sillonner autour des lacs ou pêcher. Un grand nombre d’étangs sont facilement accessibles.À l’automne, on peut assister au dépeuplement des eaux par des espèces telles que les carpes, les brochets, les anguilles que l’on peut aussi déguster dans les restaurants locaux. On peut aussi y visiter la brasserie Regent, qui serait la plus vieille du pays. Sa station thermale est renommée pour ses enveloppements de tourbe locale.

Český ráj (Paradis de Bohème)

Itinéraires pédestres ou cyclistes traversent le Paradis de Bohême, géoparc européen (Unesco 2005). Mais il est plébiscité depuis le XIXe siècle pour ses « villes de rochers » accumulant tours, aiguilles ou blocs déchiquetés de grès friable rongés par l’érosion. Les panoramas nombreux font apprécier le gigantisme des ensembles minéraux et les promenades sans difficulté se pratiquent en famille. Le sentier d’Or est particulièrement romantique (103 km). À proximité, les ruines du château Trosky, la station thermale de Sedmihorky donnent une touche historique à cet espace sauvage.

Parc national de Šumava 

Le patrimoine naturel de la Bohême du sud est protégé par le plus grand parc national du pays, le parc Šumava. La plus grande forêt d’Europe qui franchit la frontière allemande, appelé « le cœur vert de l’Europe » est un ensemble rare sinon primaire de massifs d’épicéa, de landes, de tourbières et de lacs glacières, de rivières dont la plus importante du pays, la Vlatava et l’Elbe. Il est aussi réserve de biosphère de l’Unesco, abritant quantité d’espèces végétales et animales rares. Les randonneurs trouveront de multiples chemins : sources de la Vltava, forêt de Boubín, la cascade Bílá Strž, l’itinéraire Povydří du hameau d’Antýgl à Čeňkova Pila, etc.

Hluboká nad Vltavou

Édifié au XIIIe siècle par les rois de Bohême, il est transformé en château Renaissance par la famille Hradec en 1561. Il fut ensuite appareillé d’un style néo-gothique monumental et d’un immense parc à l’anglaise par Éléonore Schwarzenberg. La pièce maîtresse du château est sans doute la bibliothèque de 12 000 livres dont la 1re édition de l’Encyclopédie de Diderot. Les anciennes écuries du château accueillent la galerie Alšova dont la collection de peintures et sculptures médiévales conserve de belles œuvres de l’école du Danube (première moitié du XVIe siècle).

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.