Nos coups de cœur à Prague

15/10/2016

Josefov, le quartier juif

Curieuse entrée en matière : la rue de Parizska (de Paris), triomphe de l’Art nouveau, est peuplée d’enseignes de grandes marques. Elle précède le quartier juif Josefov. L’ancien ghetto dont la fondation remonte au Moyen Âge constitue l’un des plus forts témoignages des cultures hébraïques d’Europe. Six synagogues, un hôtel de ville, l’immense cimetière où bruisse la légende du Golem, un musée passionnant… bien que largement amputé, Josefov dévoile une face méconnue de l’Europe d’avant la Seconde Guerre mondiale. Prenez un pass global pour visiter les monuments, tous fermés le samedi.

Neruda

L’ancienne rue des Luthiers a été débaptisée en l’honneur de Jan Neruda, journaliste et écrivain du xxe s. Il est l’auteur des célèbres Contes de Malá Strana qui retracent le quotidien du quartier. La ruelle charmante s’ouvre sur la Malostranska puis serpente en direction du Château. Elle n’a guère changé depuis l’époque où Mozart la fréquentait en créant son Don Giovanni. Toujours remarquables, les sculptures de Brokoff du palais Morzin, la façade du palais Thun-Hohenstein… Touristique en diable, elle se visite de préférence en début de matinée ou le soir.

Karlštejn

Le modèle parfait du style gothique tchèque se situe à 37 kilomètres de Prague dans une campagne verdoyante et des collines couvertes de forêts. Résidence impériale commanditée par Charles IV, le château de Karlštejn oscille entre rigueur militaire et délicatesse décorative. Solennel autant que raffiné, il fut très apprécié des cours impériales et parfaitement préservé. La Chapelle de la Sainte-Croix conserve les joyaux de la couronne dans la Haute tour et 129 peintures sur bois de style gothique du maître Théodoric. Visitez ce château de préférence pendant les fêtes des vendanges le dernier week-end de septembre. 

Retour haut