Comment se déplacer en République tchèque ?

16/10/2016

En voiture

Les conducteurs doivent être titulaires d’un permis de conduire de plus d’un an et âgé de plus 21 ans (sauf pour les catégories G/H/I/J : 25 ans minimum) .Le permis de conduire français est nécessaire et suffisant pour prendre possession de son véhicule de location. Il faut également présenter une carte bancaire internationale (hors Electron, Maestro ou Kyriel) au nom du conducteur pour le dépôt de garantie. Deux cartes sont demandées pour les voitures de catégories G, H et I.

Le réseau routier tchèque est de bonne qualité et souvent en cours de travaux d'amélioration sur les axes secondaires. Les passages à niveaux sont nombreux à travers tout le pays, ils ne sont signalés la plupart du temps que par un feu, les barrières étant absentes, prudence donc. Le mode de conduite est plutôt courtois et le taux d’alcoolémie toléré est de 0 ! Boire ou conduire, plus que jamais, il faudra choisir. Les feux de croisement doivent être allumés en permanence, de jour comme de nuit.

Il n’y a pas de péages pour l’accès aux autoroutes, mais pour les emprunter, une vignette est obligatoire. On l’obtient dans la plupart des stations-services (différents forfaits selon la durée souhaitée). Il faut alors la coller sur le pare-brise, côté intérieur. L’étiquette est fournie dans les véhicules loués via Comptoir des Voyages.

La plupart des centres-villes sont piétons, et dans les rues avoisinantes, le stationnement est payant. Les horodateurs fonctionnent le plus souvent avec de la monnaie, gardez donc des pièces sur vous en permanence.

En train

Le réseau ferré est dense et se modernise à petit pas. De nombreuses lignes gardent encore un charme suranné. Les temps de trajets sont souvent longs mais permettent de profiter de beaux paysages, souvent sylvestres, mais aussi de découvrir des gares au style soviétique.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.