À goûter, siroter…

15/10/2016

À manger

Attendez-vous à une cuisine régionale ou traditionnelle roborative et goûteuse. L’incontournable knedlik fait de farine de pain bouillie se déguste accompagné d’un plat en sauce, d’un bœuf à la crème (svickova na smetane), de chou aigre, de viande de porc (veprovy bucek), de jarret pour le Nouvel An, de canard rôti accompagné de chou (kachna se zelim). La carpe, la truite et le sandre, poissons d’eau douce pêchés ou élevés dans les innombrables étangs du pays sont souvent préparés frits ou en ragoûts, à déguster de préférence en Bohême du Sud.

Beaucoup d’auberges servent les předkrmy, hors-d’œuvre et/ou charcuteries dont le célèbre jambon de Prague (prazska sunka), les boudins en hiver, les salades de concombres, pommes de terre, accompagnées d’anchois, de viande de bœuf ou d’œuf. Les crudités peuvent être agrémentées de fromage râpé des Balkans. La soupe nationale (Česká bramborová), la soupe aux tripes ou de lentilles, de choux ou d’ail sont à réserver aux rigueurs de l’hiver.

Le pivni syr est un fromage servi avec de la moutarde, de l’oignon et du paprika que l’on mouille avec sa bière pour en faire une bouillie.La crème domine dans la confection des desserts. Sachertort (gâteau au chocolat), jablkový závin (strudels), koláče (tartes aux fruits et graines de pavot) sont communs à plusieurs pays de l’Est dont l’Autriche.

À boire

La bière est sans conteste un “trésor national” ! Une tradition autant qu’une boisson. Chaque auberge a sa marque de brasseurs (Plzen, Gambrinus, Staropramen, Budvar…) et la plupart conservent le breuvage dans une cuve. Vous le saurez en voyant le mot tank sur la devanture. Les goûts peuvent être très différent et le titrage le plus souvent assez faible (4° environ).

Le berechkova, boisson tchèque à base de plantes et d’eau de la station thermale de Karlovy Vary (Karlsbad), titre à 38°, mais serait bonne pour la santé à l’instar de notre Chartreuse. Les eaux-de-vie de prune (slivovice) et d’abricots (merunkovice) sont courantes.

Le vin provient essentiellement de la Moravie du sud. On goûtera en priorité les blancs, fruités des vignobles de Znojmo et Valtice.

Bizarre, bizarre

Élever sa carpe de Noël dans la baignoire ! C’est ainsi que font traditionnellement les Tchèques avant le Réveillon. Les vendeurs de carpes vivantes envahissent les marchés et l’on repart avec la carpe dans son eau. Ainsi, est-on certain que le poisson sera frais et que son système digestif sera purifié par l’eau propre, l’animal préférant d’ordinaire les fonds vaseux. Elle se prépare badigeonnée de farine et d’œufs puis est plongée dans un bain d’huile. Une salade de pommes de terre l’accompagne. La tradition veut que pour avoir droit au bonheur, il faille mettre des écailles sous les assiettes et une dans son portefeuille !

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.