06/03/2016

À la confluence de la rivière Chandrabhaga et du Gange, Rishikesh est restée dans les mémoires pour avoir accueilli les Beatles en 1968. Leur maître Maharishi Mahesh fut sans doute le plus populaire des yogis de la contreculture américaine des années 1970. Ce prosélyte de la religion védique et de la méditation transcendantale, qui fit la couverture du Times Magazine, a grandement participé à la popularité de la région. De fait, des ashrams sont opportunément ouverts aux néophytes et proposent des initiations à la religion védique, à la méditation, à la médecine traditionnelle et au yoga. La ville accueille chaque année l’International Yoga Week au mois de mars. Blottie sur les contreforts de l’Himalaya, Rishikesh est réputée pour son lieu saint Muni ki Reti (« le sable des Sages »). C’est le point de départ du pèlerinage du Char Dham. Ce chemin de piété mène à quatre lieux sacrés des collines de l’Uttarakhand : Gangotri, Yamunotri, Kedarnath et Badrinath, situés à plus de 3 000 mètres d’altitude. Amateurs de nature et de randonnées pourront s’adonner à la contemplation d’un paysage sauvage bien préservé. Les meilleurs rafting ont lieu lorsque le Gange est gonflé par les pluies de la mousson (juillet à mi-septembre). Ce sport est toutefois réservé aux navigateurs aguerris et doit être pratiqué sous la conduite de professionnels. Aux abords des montagnes de Shivalik, le parc national de Rajaji, abrite une importante colonie d’éléphants d’Asie, de grands mammifères, des primates, 315 espèces d’oiseaux et quelques tigres du Bengale.

Le plus Comptoir des Voyages

Un voyage intérieur dans un ashram de la capitale mondiale du yoga. Au programme : méditation, asana, chants védiques… 

Nous on adore

Se balader rive gauche : les voitures y sont interdites et l’endroit est très paisible.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.