Lexique de survie en Inde du Nord

20/02/2016

L’hindi est la langue véhiculaire de l’Inde du Nord. L’ourdou d’origine indo-iranienne est toutefois répandu au Rajasthan, dans l’Uttar Pradesh ou le Jammu-et-Cachemire (48 millions de locuteurs). De la même source linguistique, le gujarati est parlé au nord et jusque dans les plateaux du Deccan. À Delhi, le bhojpouri (bihari) est couramment employé.

Parlez-vous hinglish ?

L’hindi emprunte notamment au perse, au sanskrit… et pour demeurer vivante s’enrichit de locutions anglaises. Elle devient alors l’hinglish, une langue moderne savoureuse. Osez « Aap kaise hain ? » qui signifie « Comment allez-vous ? » et vous obtiendrez : « First Class » soit « Je vais bien ». Familiarisez-vous avec la particule emphatique « to » qui se glisse dans les propos les plus anodins :« That to I know » et sans crainte d’en faire trop, jouez les Monsieur Plus en ajoutant au superlatif hindi « sabse » le superlatif anglais « best » : « Sabse best friend ».

au minimum

Bonjour / Au revoir : Namaste / Alwida
Oui /Non : Hān ou dji hān / Nahïn
Comment allez-vous ? : Aap kaise hain ?
Je vais bien. Et vous ?Main tik hum. Aur aap ?
Je m’appelle… : Mera nâm

bravo !

Les mots ou expressions māf kījiyé (veuillez m’excuser), dhanyavad (s’il vous plaît) ou shukriyā (merci) sont très peu usités en Inde. Vous serez mieux compris pour ces formules de politesse si vous vous exprimez en anglais.

Très usité le suffixe –wallah qualifie la fonction d’une personne : le dabbawallah est celui qui livre les dabba (lunchbox), le rickshawallah, le conducteur de rickshaw, le dilliwallah, l’habitant de Delhi, etc.

épatez vos amis

… en nommant les membres d’une famille indienne sans vous tromper.


côté maternel côté paternel
oncle (le frère aîné du parent) mâmâ tauji/bade papa
oncle (le frère cadet du parent)
mâmâ
châchâ/kaka
tante
mausi
bua
grand-père
nânâ
dâdâ
grand-mère
nani
dadi
Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.