4 conseils pour se fondre dans le décor

21/02/2016
1

se mettre en pyjama 

Profondément lié à l’identité indienne, le sari n’est plus porté que pour les fêtes et grandes occasions par les femmes des grandes villes. Pour s’habiller à l’indienne, mieux vaut lui préférer le churidar, un ensemble composé de trois pièces : un pantalon ample à la taille et plus étroit aux chevilles, une robe et une étole appelée dupatta, généralement posée sur les deux épaules. Une autre tenue féminine s’appelle le salwar-kameez, un ensemble pantalon (salwar) et tunique longue (kameez). Le pendant masculin s’appelle kurta-pyjama, une chemise sans col qui descend jusqu’aux genoux (kurta) et se porte avec un pantalon ample à cordonnet (pyjama). Au quotidien, les hommes seront toutefois habillés de la même façon que dans le reste du monde : en jeans et en T-shirt. Chez les femmes, jeans et leggings font timidement leur apparition, mais le churidar et le salwar-kameez restent très populaires.

2

se faire chouchouter 

Longue, épaisse et brillante, la chevelure des femmes indiennes suscite l’admiration. Il faut dire qu’elle fait l’objet de soins soutenus et quotidiens. Une fois par semaine, les femmes indiennes la brossent avant de la masser avec une huile ayurvédique, comme l’huile de moutarde réputée efficace contre les pellicules et la chute des cheveux, appliquée jusqu’aux pointes. Les cheveux sont ensuite tressés et au bout d’un temps de pause d’environ trois heures, ils sont lavés – le mot shampoo vient d’ailleurs du sanskrit – avec une poudre lavante. Les sourcils et les bras quant à eux sont épilés avec un simple fil de coton blanc passé entre les doigts et la bouche pour former une étoile qui, dans un mouvement sec, arrache le poil. C’est ainsi que la beauté des yeux est rehaussée par un sourcil parfaitement sculpté. Tentée ? Faites un détour par un beauty parlour. Chaque quartier des grandes villes a ses bonnes adresses.

3

maîtriser l’art de la négociation 

La négociation fait partie de la vie quotidienne indienne et ne pas s’y résoudre reviendrait à faire entendre à votre interlocuteur que sa marchandise ne vaut pas la peine qu’on s’y intéresse. Prenez votre temps. S’entendre sur un prix nécessite au préalable d’instaurer une relation de confiance. Vous serez peut-être amené à répondre à des questions concernant votre vie en France. N’y voyez pas une intrusion mais une envie de mieux vous connaître. Négociez avec le sourire même si le prix proposé par votre interlocuteur vous paraît démesuré. Ne dites jamais non franchement mais montrez votre désaccord par le langage corporel et proposez un prix qui vous paraisse juste. En principe, le commerçant va baisser un peu, vous allez accepter de monter aussi un peu et ainsi de suite jusqu’à ce que vous vous accordiez sur un montant.

4

faire le bon geste 

Il n’est pas toujours facile de savoir comment se comporter dans un pays que l’on découvre pour la première fois. En Inde par exemple, mieux vaut attendre que votre interlocuteur vous tende la main pour la serrer, plutôt que l’inverse. S’il joint les mains devant la poitrine et accompagne cette salutation d’un namaste, vous ferez de même. Si vous dînez chez l’habitant, ou êtes amené à manger avec les mains, n'utilisez que la main droite. La main gauche est considérée comme impure dans de nombreuses régions de l'Inde. Évitez de montrer quelque chose avec le pied ou de toucher la tête des enfants. Les femmes éviteront de porter des vêtements trop moulants ou découvrant les épaules et les jambes, en particulier dans les campagnes. Pour éviter de faire la queue inutilement, pensez à vous serrer jusqu'à toucher la personne vous précédant. Si vous ne le faites pas, on vous passera forcément devant.

1

se mettre en pyjama 904

Profondément lié à l’identité indienne, le sari n’est plus porté que pour les fêtes et grandes occasions par les femmes des grandes villes. Pour s’habiller à l’indienne, mieux vaut lui préférer le churidar, un ensemble composé de trois pièces : un pantalon ample à la taille et plus étroit aux chevilles, une robe et une étole appelée dupatta, généralement posée sur les deux épaules. Une autre tenue féminine s’appelle le salwar-kameez, un ensemble pantalon (salwar) et tunique longue (kameez). Le pendant masculin s’appelle kurta-pyjama, une chemise sans col qui descend jusqu’aux genoux (kurta) et se porte avec un pantalon ample à cordonnet (pyjama). Au quotidien, les hommes seront toutefois habillés de la même façon que dans le reste du monde : en jeans et en T-shirt. Chez les femmes, jeans et leggings font timidement leur apparition, mais le churidar et le salwar-kameez restent très populaire.

2

se faire chouchouter 944

Longue, épaisse et brillante, la chevelure des femmes indiennes suscite l’admiration. Il faut dire qu’elle fait l’objet de soins soutenus et quotidiens. Une fois par semaine, les femmes indiennes la brosse avant de la masser avec une huile ayurvédique, comme l’huile de moutarde réputée efficace contre les pellicules et la chute des cheveux, appliquée jusqu’aux pointes. Les cheveux sont ensuite tressés et au bout d’un temps de pause d’environ trois heures, ils sont lavés – le mot shampoo vient d’ailleurs du sanskrit – avec une poudre lavante. Les sourcils et les bras quant à eux sont épilés avec un simple fil de coton blanc passé entre les doigts et la bouche pour former une étoile qui, dans un mouvement sec, arrache le poil. C’est ainsi que la beauté des yeux est rehaussée par un sourcil parfaitement sculpté. Tentée ? Faites un détour par un beauty parlour. Chaque quartier des grandes villes a ses bonnes adresses.

3

maîtriser l’art de la négociation 832

La négociation fait partie de la vie quotidienne indienne et ne pas s’y résoudre reviendrait à faire entendre à votre interlocuteur que sa marchandise ne vaut pas la peine qu’on s’y intéresse. Prenez votre temps. S’entendre sur un prix nécessite au préalable d’instaurer une relation de confiance. Vous serez peut-être amené à répondre à des questions concernant votre vie en Inde. N’y voyez pas une intrusion mais une envie de mieux vous connaître. Négociez avec le sourire même si le prix proposé par votre interlocuteur vous paraît démesuré. Ne dites jamais non franchement mais montrez votre désaccord par le langage corporel et proposez un prix qui vous paraisse juste. En principe, le commerçant va baisser un peu, vous allez accepter de monter aussi un peu et ainsi de suite jusqu’à ce que vous vous accordiez sur un montant.

4

faire le bon geste 905

Il n’est pas toujours facile de savoir comment se comporter dans un pays que l’on découvre pour la première fois. En Inde par exemple, mieux vaut attendre que votre interlocuteur vous tende la main pour la serrer, plutôt que l’inverse. S’il joint les mains devant la poitrine et accompagne cette salutation d’un namaste, vous ferez de même. Si vous dînez chez l’habitant, ou êtes amené à manger avec les mains, n'utilisez que la main droite. La main gauche est considérée comme impure dans de nombreuses régions de l'Inde. Évitez de montrer quelque chose avec le pied ou de toucher la tête des enfants. Les femmes éviteront de porter des vêtements trop moulants ou découvrant les épaules et les jambes, en particulier dans les campagnes. Pour éviter de faire la queue inutilement, pensez à vous serrer jusqu'à toucher la personne vous précédant. Si vous ne le faites pas, on vous passera forcément devant.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.