Quand partir au Portugal ?

30/05/2016

Chaud et sec, d’autant plus lorsque l’on se dirige vers le sud du pays, le climat au Portugal est méditerranéen. L’été, l’eau traditionnellement fraîche dépasse les 20 °C en Algarve, région qui dépasse les 300 heures d’ensoleillement mensuel quatre mois par an (ce qui est beaucoup) et reste très douce l’hiver. L’influence océanique est à prendre en compte : le littoral atlantique est agréable l’été et, naturellement, la brise se fait moins ressentir dès que l’on s’en éloigne, ce qui peut aboutir à des températures parfois difficilement supportables dans les terres alentejanas et en Algarve.

À Porto, il fait en moyenne deux degrés de moins qu’à Lisbonne (six de moins l’été) et, plus au nord, la pluviométrie s’emballe quelque peu, les hivers étant même considérés rigoureux dans le Tràs-os-Montes, région à l’extrême-nord est du pays. En automne, les jours raccourcissent mais restent ensoleillés et proposent de belles couleurs, surtout dans les régions vallonnées du Nord.

Les points forts de chaque saison

Printemps

Les excès de la Queima das Fitas, la plus grande fête étudiante du pays, à Coimbra ; les premières baignades, fraîches mais au calme ; la température idéale pour les escapades citadines comme pour les randonnées le long du littoral 

Été

La fête, avec les denses affiches des festivals de musique (Nos Alive, Rock in Rio Lisboa, Super Bock Super Rock…) ou les événements plus traditionnels, à Braga (Saint-Jean), Sintra et Vila Real (Saint-Pierre), Viana do Castelo (Notre-Dame de l’Agonie) ou Guimarães (São Gualter) ; le farniente dans les quintas rurales 

Automne 

Les vendanges de la vallée du Douro ; un road-trip pour admirer les couleurs du nord ; les baignades de novembre près de Lisbonne ou dans une Algarve moins bondée que l’été ; les légendaires jours de soleil de l’"été de Saint-Martin" (11 novembre) ; l’impressionnante foire nationale du cheval de Golegã

Hiver 

Les fêtes du carnaval et le mardi gras (version portugaise à Torres Vedras, brésilienne à Sesimbra entre autres, insulaire, à Madère, ou trásmontana avec les curieux caretos de Podence) ; les pistes de ski de la serra da Estrela ; la lumière blanche de Lisbonne ; le réveillon à Madère (longtemps le plus grand feu d’artifice du monde)

Quelques dates festives

Saint-Antoine : patron des marins, saint national et objet d’un culte pluri-centenaire, Antoine de Padoue est né à Lisbonne et la ville se plie en quatre pour le célébrer, en particulier la nuit du 12 juin, apogée d’un mois de fête (les Santos Populares ou, plus couramment, les Festas). Les quartiers historiques de la ville, l’Alfama, mais aussi le Castelo, la Mouraria, Graça ou encore le Bairro Alto, sortent guirlandes, sardines et verres de vin. Heureusement, le 13 est férié à Lisbonne !

Mardi gras : dernier jour avant le carême, le mardi gras marque la fin des festivités de carnaval qui commencent parfois dès le vendredi soir le précédant. Les politiques d’austérité ont supprimé plusieurs jours fériés mais le très païen mardi gras, véritable institution, a sauvé sa tête !

La semaine sainte : le vendredi saint, précédent Pâques, est férié au Portugal, mais c’est toute la semaine sainte (et les dimanches du carême) que les congrégations organisent des processions, qui peuvent être impressionnantes, notamment à Braga. 

 

 


Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.