Rangiroa

19/06/2016

Le deuxième atoll du monde par sa superficie, Rangiroa ne manque pas à sa réputation d’Éden. Îles basses et motu séparés par des chenaux affleurent des eaux, aquarium naturel d’une telle beauté que le commandant Cousteau l’a classé parmi les plus beaux sites de plongée au monde. Le lagon bleu comparé à un océan lagonaire est sans doute le plus attirant. Les amateurs gagnent les passes de Tiputa et Avatoru : à marée montante, les eaux peu profondes s’emplissent de requins (janvier à mars), de raies manta (juillet à octobre) et autres poissons de récifs multicolores, tandis qu’à marée montante, ce sont les tombants océaniques qui abritent la plus grande variété d’animaux marins. Le motu Nohi Nohi est un spot idéal pour les plongeurs débutants. 

Autre manière d’aborder cet univers : la navigation à bord d’une pirogue ou d’un bateau à fond de verre dans la myriade de chenaux qui relient les îles basses et les motu. Le spectacle est aussi au rendez-vous.

Au sud de l’atoll, des dunes de sable rose marquent l’horizon. Ces formations de haut fond sont constituées de foraminifères au squelette minéral appelé test. Leur présence fossile témoigne de la richesse des eaux du lagon. Leur couleur varie selon la température donnant aux dunes des teintes irisées.

L’atoll fut jusqu’au XVIIe siècle un pays prospère, les populations vivant largement des ressources marines et terrestres dont elles tiraient le meilleur parti en creusant des fosses de cultures, autant de jardins d’eau douce improbables sur des îles affleurant à peine à la surface de l’eau. Aujourd’hui, la monoculture de cocotier a remplacé cette agriculture vivrière, mais, survivance de cet héritage, la seule vigne de Polynésie produit ici trois crus de vin de Tahiti !

Si lors de vos plongées, vous croisez les grands dauphins, évitez de les caresser. Ces interactions humaines troublent l’organisation sociale des colonies et peuvent être un vecteur de transmission de maladies. 

Le plus Comptoir des Voyages

Vivre une expérience 100 % polynésienne dans notre petite pension : douche sous les étoiles, cuisine au lait de coco et légendes des Tuamotu racontées par le propriétaire.

Nous on adore

Voir les dauphins avec masque et tuba dans la passe de Tiputa.

Retour haut