Nos petits secrets dans les îles Australes

09/06/2016

Raivavae

Le lagon de Raivavae est souvent qualifié de jardin d’Éden et considéré comme l’une des plus belles îles du Pacifique. Son vaste lagon constitué de 28 motu accueille de nombreuses colonies d’oiseaux qui lui donnent un charme particulier. Comme en suspension sur les eaux, l’île porte les traces d’une civilisation prospère et organisée. Si l’essentiel des éléments archéologiques se trouve aujourd’hui dans les musées occidentaux, il demeure quelques marae et des tiki. Les habitants ont perpétué l’usage de la pirogue cousue, véritable œuvre d’art livrée aux flots. 

tifaifai

Originaire d’Orient, le patchwork s’est répandu au XVIIIe siècle en Océanie, popularisé par les femmes des missionnaires protestants. Son nom polynésien tifaifai signifie « raccommoder ». Dans les îles Australes, la facture des tifaifai pu est restée assez proche du patchwork original, mais les motifs sont inspirés d’éléments naturels comme les fleurs. Ils étaient autrefois utilisés pour servir d’ornement. Les tissus cousus main sont rares et précieux, offerts pour les grandes circonstances de la vie : mariage, baptême, voyages lointains ou sépultures, etc.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.