Nos petits secrets au Tuamotu

15/06/2016

le lagon vert

Le lagon vert de Rangiroa doit son nom à la végétation environnante qui se reflète dans ses eaux. Peu fréquenté, il est un havre de paix au regard des plages de sable rose ou l’île aux récifs, plus fréquentés. 

ferme perlière

La réserve de biosphère de Fakarava est propice à la perliculture. La ferme perlière Pearl Havaiki est née en 1989 à l’initiative de Joachim, fils du bijoutier parisien Nicolas Dariel. Vous pourrez assister à une démonstration de greffe à l’intérieur même du parc à huîtres. Cette opération qui paraît anodine est cruciale pour que bientôt naisse une perle. Le nucléus de nacre et le greffon provenant d’une huître saine sont placés dans une gonade du coquillage greffé. Ce n’est que 18 mois plus tard que sera récoltée la perle noire.

Ahe

Cet autre confetti de l’archipel des Tuamotu n’atteint guère que 12 km2 de terres émergées. Son lagon en revanche bien plus vaste est apprécié pour la qualité de ses eaux et ses sites de plongée. Étendues d’huîtres perlières, cocoteraie, délicatesse des coraux en font un petit paradis privilégié. On peut s’initier à la plongée en bouteille dans l’unique passe du lagon ou découvrir de quoi sont faits les mabé, dépôts de nacre qui serviront plus tard à la confection de bijoux précieux.

île robinson à Tikehau

Situé sur l’atoll de Tikehau, mais à l’écart du village de Tuherahera, le Hakamanu Lodge est l’alternative idéale pour qui recherche une simplicité raffinée, un accueil impeccable et une réelle tranquillité. Intégrée dans un complexe aquacole, la pension propose plusieurs types d’hébergement, de la nuit sous tente aux chambres d’hôtes. Elle accompagne ses clients dans la découverte de l’atoll et du récif corallien, de la visite des terres, mais aussi bien dans des parties de pêche lagonaire. On y déguste les crevettes élevées à quelques mètres…

Retour haut