Expériences polynésiennes

01/04/2019

S’initier à la perliculture

La réserve de biosphère de Fakarava est propice à la perliculture. La ferme perlière Pearl Havaiki est née en 1989 à l’initiative de Joachim, fils du bijoutier parisien Nicolas Dariel. Vous pourrez assister à une démonstration de greffe à l’intérieur même du parc à huîtres. Cette opération qui paraît anodine est cruciale pour que bientôt naisse une perle. Le nucléus de nacre et le greffon provenant d’une huître saine sont placés dans une gonade du coquillage greffé. Ce n’est que 18 mois plus tard que sera récoltée la perle noire.

Craquer pour un tifaifai

Originaire d’Orient, le patchwork s’est répandu au XVIIIe siècle en Océanie, popularisé par les femmes des missionnaires protestants. Son nom polynésien tifaifai signifie « raccommoder ». Dans les îles Australes, la facture des tifaifai est restée assez proche du patchwork original, mais les motifs sont inspirés d’éléments naturels comme les fleurs. Ils étaient autrefois utilisés pour servir d’ornement. Les tissus cousus main sont rares et précieux, offerts pour les grandes circonstances de la vie : mariage, baptême, voyages lointains ou sépultures, etc.

Percer le secret de beauté des Polynésiennes

Le monoï de Tahiti, de mono’i qui signifie « huile parfumée », est un mélange d’huile de coprah et de fleurs de tiaré. Il fait partie intégrante du quotidien des Polynésiens. Masque pour les cheveux, huile de massage pour les bébés, baume apaisant… ses utilisations sont multiples. Pour apprendre à mieux connaître cet or tahitien, des producteurs locaux ouvrent volontiers leurs portes aux voyageurs. Ces derniers assistent à la préparation de l’huile miraculeuse depuis la sélection des ingrédients jusqu’à l’embouteillage.

Passer un dimanche en famille

Se mettre à l’heure polynésienne c’est aussi renoncer à la grasse matinée et au poulet rôti dominicaux. La religion est très présente dans la vie quotidienne et nombreux sont les Polynésiens, qui le dimanche se rendent à la messe. Les offices religieux sont particulièrement vivants en Polynésie. Les cantiques y sont entonnés avec justesse et émotion et constituent un superbe spectacle. Le reste de la journée est ensuite placé sous le signe du maa tahiti. Dans ce four traditionnel tahitien, mitonnent depuis la veille les meilleures spécialités locales dont chacun se régalera.

Retour haut