29/09/2017

À proximité des frontières biélorusses et ukrainiennes, Lublin est la principale ville du Sud-Est polonais. Paisible, elle n’a cependant pas les atours de ses aînées, Varsovie et Cracovie. Violemment touchée par la Seconde Guerre mondiale, elle a presque entièrement disparu sous les bombes. Si la période communiste n’a pas particulièrement aidé à lui rendre son charme d’antan, Lublin dispose tout de même d’un centre historique pittoresque qui mérite le coup d’œil. Les bars et clubs branchés y côtoient d’adorables maisonnettes de style baroque ou renaissance. Au nord de la vieille ville, après avoir traversé l’imposante Porte de Cracovie, la façade immaculée du château médiéval — qui servit de prison pendant la guerre — vous accueille avec un air ébahi. Dans la chapelle de la Sainte Trinité, admirez les splendides fresques byzantines qui recouvrent les murs.

Si Lublin attire, c’est aussi pour sa place particulière dans l’histoire des Juifs polonais. Surnommée la « Jérusalem du royaume de Pologne » ou « l’Oxford juive », elle fut en effet pendant des siècles un pôle vibrant de l’érudition juive. On trouve encore des traces de ce passé glorieux, bien que la guerre ait mis un terme brusque à cet héritage intellectuel. La présence du camp d’extermination de Majdanek, à quelques kilomètres de là, en est un glaçant rappel.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.