Géographie et environnement

10/09/2017

géographie

La Pologne est au cœur de l’Europe. Avec ses 312 000 km2, c’est l’un des plus grands États du continent. Bordée par la mer Baltique au nord et par les Carpates occidentales, les Beskides et les Sudètes au sud, elle partage ses frontières terrestres avec la Russie, la Lituanie, la Biélorussie, l’Ukraine, la Slovaquie, la Tchéquie et l’Allemagne. Le nord et le centre du pays se composent d’une grande plaine de moraine que constellent des milliers de lacs (en Mazurie notamment). La Pologne est veinée par deux grands fleuves : la Vistule (1047 km), qui baigne Varsovie, et l’Oder (854 km). Elle abrite également l’un des rares déserts naturels européens : le désert de Bledów, sur les hauts plateaux de Silésie.

faune et flore

La Pologne dispose d’une biodiversité d’une richesse exceptionnelle ! Un régal pour les amateurs de randonnée dans les bois. La vedette de la faune polonaise, c’est le bison d’Europe, que l’on peut observer dans la forêt de Bialowieza au nord-est du pays. Les plus patients (et les plus chanceux) croiseront peut-être de grands prédateurs comme le lynx, l’ours brun ou le loup gris. Il est plus probable que vous rencontriez des élans, des Koniks (petits chevaux rustiques) et des chamois. On trouve aussi sur le territoire des castors, des cerfs, des chevreuils, des renards, des blaireaux, des centaines d’espèces d’oiseaux, dont bon nombre de rapaces (aigle royal, aigle pomarin, buse, hibou grand-duc, chouette de l’Oural, chouette hulotte…).

Côté flore, les forêts sont très présentes en Pologne. Elles se composent généralement de chênes, de charmes, d’aulnes, de pins, de hêtres des Carpates, d’ifs ou encore de mélèzes. En été, les plaines des Carpates se couvrent de fleurs délicates (ail des ours, crocus, lunaires vivaces, perce-neige, etc.), pour une bonne part protégées.

environnement

Depuis son entrée dans l’UE en 2004, la Pologne a su combiner une croissance économique solide à une réduction de la pression sur son environnement (diminution des gaz à effet de serre, des déchets et des polluants atmosphériques notamment), tout en se rapprochant des normes européennes. Le pays doit cependant réduire sa dépendance aux énergies fossiles et développer des possibilités de croissance vertes. En effet, en 2015, les énergies fossiles représentaient encore 91 % de son approvisionnement énergétique, contre 73 % pour la moyenne européenne. La Pologne reste également le principal producteur et consommateur de charbon de l’UE. Depuis le changement de gouvernement en 2015, des tensions s’instaurent entre le pays et la Commission européenne : la question environnementale n’est pas épargnée. Celles-ci se cristallisant autour de la forêt de Bialowieza où une augmentation des opérations forestières et des zones d’exploitation (accordée par le ministre de l’environnement polonais) entre en conflit avec la conservation d’habitats naturels anciens et/ou menacés.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.