Santé aux Philippines

16/05/2017

Vaccins obligatoires

Il n'y a pas de vaccination obligatoire exigée à l'arrivée sauf pour les voyageurs en provenance de pays où sévit la fièvre jaune.

Paludisme

Le risque pour le voyageur dans les îles touristiques est limité et, dans la plupart d'entre elles, une protection efficace contre les piqûres de moustique sera suffisante, mais d'autant plus nécessaire que d'autres affections (dengue, chikungunya, virus Zika...) peuvent être transmises. Ailleurs et surtout pour des séjours prolongés pendant la mousson (de mai à octobre), une prophylaxie par Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), Lariam ou Doxycycline sera proposée.

Vaccins conseillés

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre diphtérie,tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatite A (risque alimentaire), hépatite B (risque sexuel et sanguin), rougeole pour les enfants. Et moins systématiquement, en fonction des risques personnels d'exposition, typhoïde (risque alimentaire), rage pour les séjours aventureux et pour les résidents, surtout les enfants ; encéphalite japonaise, la vaccination (à faire faire dans un centre de vaccinations internationales) concerne surtout les expatriés en zone rurale, mais elle doit aussi être conseillée aux voyageurs ayant une activité de plein air importante pendant les périodes de circulation du virus (nuits sous la tente, treks dans les rizières, pendant la mousson en particulier).

Autres risques

Reportez vous aux consignes de prévention des risques alimentaires, environnementaux et comportementaux. Insistons à nouveau sur les risques de maladies sexuellement transmises hépatites, syphilis et, bien sûr en premier lieu SIDA, présent partout, non seulement dans les quartiers"chauds" des grands centres touristiques, mais aussi dans des endroits beaucoup plus reculés. Il n'est pas inutile de rappeler que les seuls modes de transmission sont sexuels et sanguins ( nécessité impérative d'utilisation de préservatifs )et ne pas oublier les possibilités de transmission par piercing ou tatouage. Une insécurité certaine règne dans les grandes (et moyennes) villes des Philippines soit liée au petit banditisme, soit liée à l'existence de conflits politiques ou religieux, sporadiques et violents. Il existe d'autre part au large des côtes une tradition de pirates des mers, dont les motivations sont diverses, fréquemment crapuleuses avec des alibis politiques ou religieux. Les risques traumatiques sont avant tout liés aux accidents de circulation. Sur les routes, la conduite est souvent un sport et les "crashes" meurtriers de véhicules particuliers mais surtout de "jeepneys", de poids lourds et d'autocars font régulièrement la "une" des grands quotidiens. Vous finirez certainement votre voyage sur une des innombrables plages de rêve des côtes philippines ; reportez-vous aux conseils sur les risques potentiels des mers chaudes et du soleil. En cas de plongée sous marine, assurez-vous, avant tout, de la compétence des "professionnels" qui doivent vous encadrer et de la fiabilité du matériel que vous allez louer.

Infrastructure

L'infrastructure médicale est satisfaisante à Manille. En cas de problème grave, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France.

Si, après leur lecture, vous n'avez pas trouvé réponse à toutes vos questions, vous pouvez les poser au docteur Adida : écrire au Docteur Michel Adida
Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.