Quand partir aux Philippines ?

12/05/2017

Le climat est tropical, avec une saison sèche et (relativement) fraîche de novembre à février, puis une saison humide de mai à octobre qui se traduit par des pluies abondantes. Les vents de mousson influent sur la météo qui se révèle capricieuse et changeante d’une île à l’autre, d’une heure à l’autre… Gare aux tempêtes l’été, en particulier dans le nord. À cette époque, mieux vaut mettre le cap à l’est, sauf si un typhon se prépare… Les Visayas restent très fréquentables à cette saison, en revanche mieux vaut les éviter de décembre à février, une exception puisque la meilleure période pour voyager aux Philippines s’étend de novembre à mai. Les températures tombent rarement en dessous de 27° et ne dépassent pas 37°.

Les points forts de chaque saison

Printemps

Tag-init est la saison chaude et correspond au début de notre printemps. Elle bénéficie d’un climat agréable et relativement « sec ».  C’est la période idéale pour découvrir les rizières de Banaue : avant les récoltes, les dégradés de verts sont à leur apogée ! Le premier week-end de mars, rendez-vous à Iloilo, sur l’île de Panay, pour assister à une fantastique course de pirogues à balanciers. Au nord de Manille, le barrio de Pampagna célèbre la Passion du Christ avec des pénitents extatiques qui se font clouer sur des croix … Âmes sensibles s’abstenir. Sur la petite île de Siquijor, la fête de Carême rassemble sorciers et guérisseurs autour d’une marmite magique emplie de plantes médicinales : un festival unique en son genre ! 

Été

Le sud et l’est sont les seules régions de l’archipel à être relativement épargnées par les pluies. C’est la saison du surf à Siargao alors qu’à Apuy et Pisit les récoltes battent leur plein dans la Mountain Province en juillet. Attention aux typhons en août et septembre, mieux vaut alors se réfugier au centre de l’archipel et à l’ouest des îles, à l’abri des vents violents. Naga (Bicol) est en effervescence pour la fête de Nuestra Senora de Penafrancia, qui dure 9 jours et s’achève par une extraordinaire procession fluviale. 

Automne

À partir de novembre, c’est le rêve côté météo : il fait plus « frais » et les cieux sont bleus. L’île de Caminguin fête le lanzones, un petit fruit jaune surnommé le fruit des dieux, avec des concours de danses et des défilés hauts en couleurs. À Bacolod, lors du week-end qui tombe au plus près du 19 octobre, une grande fête voit des hommes masqués entraîner la foule dans de folles farandoles dans les rues de la ville.  Les chants de Noël résonnent dans l’archipel dès le mois d’octobre et en novembre et décembre, le Festival Intramuros, à Manille, est un temps fort de la vie culturelle de la capitale. 

Hiver

Tag-lamig, est la saison la plus fraîche, idéale pour ceux qui voudraient randonner. Mais attention la fraîcheur est relative : 27° ! C’est le moment d’escalader le volcan Pinatubo (jusqu’en février) et de faire du snorkellng, même s’il peut se pratiquer toute l’année. À Pampanga (Manille), le Festival des Lanternes géantes précède la semaine de Noël. Le 9 janvier, le Christ noir de l’église de Quiapo, à Manille, fait l’objet d’une immense procession, il ressortira durant la Semaine sainte. 

Quelques dates festives

Le carnaval d’Ati-Atihan, sur l’île de Panay, dure toute la troisième semaine de janvier : défilés aux rythmes des tambours et des cymbales, c’est la plus grande fiesta des Philippines. 

Le Nouvel An chinois, fin janvier ou début février, est fêté même par les Philippins qui ne sont pas d’origine chinoise. Grand feu d’artifice à Manille.

EDSA People Power, en février, à Manille, commémore le renversement pacifique du dictateur Ferdinand Marcos : les rassemblements sont gigantesques.

Semaine Sainte. Le pays s’arrête : festivités, reconstitutions de la Passion du Christ, parfois macabres, la ferveur est partout !

Flores de Mayo. Le 1er Mai, dans tout le pays, c’est le début des Flores de Mayo qui voient des jeunes filles en robes blanches rendre hommage à la Vierge avec des couronnes de fleurs, blanches elles aussi. Nombreuses parades la dernière semaine.

Pahiyas sa Luchan. Autour du 15 mai, au sud de Manille, les maisons sont ornées de gaufrettes de riz en forme de feuilles et mangées à l’issue de la fête !

Fête de l’indépendance, le 12 juin, marquée par des parades. Tout est fermé.

Maskara, à Bacalod. La grande mascarade de Negros, dure toute une semaine en octobre.

Todos los Santos, le soir de la Toussaint, dans toute l’île, les familles se réunissent dans les cimetières pour honorer leurs morts dans une ambiance festive.

Messe du 16 au 24 décembre, chaque jour à l’aube, couronnées le 24 décembre par la traditionnelle messe de minuit qui précède le festin et les cadeaux de la MediaNoche.

Jour de l’An. Le changement d’année est célébré par un réveillon et 24h de feux d’artifice et de pétards.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.