Manille

12/05/2017

Manille est une résiliente. Aujourd’hui l’une des plus grandes villes de la planète, elle a vaincu bien des tempêtes, naturelles ou non. Une seule église a survécu aux destructions du XXe siècle, San Agustin, joyau baroque classé à l’Unesco, et un seul palais, Malacanang, occupé par la présidence. Un parc a été aménagé autour des vestiges du fort et, à côté, de belles demeures coloniales semblent témoigner d’un monde révolu. En fait, ce sont des pastiches construits au début des années 1980 !

D’une manière générale, la capitale philippine n’a guère de goût pour la nostalgie. Ses habitants sont très fiers de Makati City, le quartier des affaires aux airs de Manhattan tropicale et fréquentent avec jubilation les malls gigantesques qui jalonnent les boulevards périphériques. La scène culturelle et artistique, méconnue, est d’avant-garde et la vie nocturne particulièrement animée.

Pour prendre le pouls de cette mégapole au sang chaud, passer la soirée dans le quartier trendy d’Ermita ou dans celui de Malate dont les clubs aimantent les noctambules. On dit que les Philippins sont les Brésiliens de l’Asie : c’est ici que vous pourrez apprécier, ou pas, l’analogie. Il faut bien signaler aussi que la ville concentre une misère effarante incarnée par les enfants des rues, les mendiants, les drogués. Mais les forces de sécurité sont omniprésentes et, en prenant un minimum de précautions, rien de fâcheux ne vous arrivera. Sachez enfin que Manille est le « hub » de l’archipel et que vous allez y passer et y repasser, accueilli chaque fois par de monstrueux embouteillages : keep cool ! 

Le plus Comptoir des Voyages

Une balade à vélo pour découvrir le vieux Manille.

Nous on adore

Faire les marchés, notamment celui aux perles de GreenHills.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.