La cordillère

12/05/2017

C’est l’un des « climax » d’un voyage aux Philippines mais cette région montagneuse se mérite : 8 à 10 heures de route séparent Manille de Banaue ! Il est possible de « couper » le voyage en faisant étape à Baguio, ville d’altitude verte et fleurie qui sert de capitale d’été aux Philippins. De là, un ruban vertigineux mène à Sagada (célèbre pour ses grottes funéraires où s’empilent les cercueils, d’autres étant suspendus à flanc de falaise) puis à Batad, dévoilant au passage les premières rizières en terrasses. Surtout, cet itinéraire a l’avantage de passer par le col du Mont Pulis, d’où le panorama sur les montagnes sculptées de Banaue est absolument féerique.

Bienvenue en pays Ifugao, peuple bâtisseur qui, depuis plus de deux mille ans, couvre les pentes les plus abruptes de la cordillère de murs de pierre et de terre pour y planter des rizières inondées par un ingénieux système de canalisations et d’écluses. En 1995, l’Unesco a inscrit le site comme paysage culturel vivant «où se lit l’harmonie conquise et préservée entre l’homme et l’environnement ». Ces escaliers célestes s’étendent sur 260 km2 incluant ceux de Batad, plus difficiles d’accès : il faut d’abord rouler en jeepney sur une piste défoncée puis marcher sur des chemins escarpés mais quelle récompense ! Au creux de rizières en amphithéâtre, Batad est l’un des plus beaux villages de la région, offrant l’occasion de partager le quotidien des Ifuagos, autrefois de redoutables chasseurs de têtes. S’ils sont aujourd’hui parfaitement pacifiques, ils restent attachés à leurs coutumes tribales, totems gardant les cultures, crânes d’animaux exposés dans les maisons pour témoigner de la richesse de la famille, chamanisme...

Inscrites sur la liste du patrimoine en péril de l’Unesco en 2001, les rizières de la cordillère en ont été retirées en 2012, preuve que malgré l’exode rural la transmission de ce savoir-faire ancestral perdure. Bravo !

Le plus Comptoir des Voyages

Faire une randonnée à travers les rizières de la région de Banaue.

Nous on adore

Le point de vue extraordinaire depuis le village de Batad, inscrit au patrimoine de l’Unesco.

Retour haut