12/05/2017

Au-delà des montagnes de la cordillère, l’étroite plaine côtière de l’Ilocos bénéficie d’un climat moins chaud que Manille et la bonne société philippine aime y venir en villégiature l’été. Les terres sont occupées par des rizières émaillées de petits villages et le littoral alterne cordons dunaires et falaises. Les vagues qui déferlent sur certaines plages sont prisées des surfeurs tandis que d’autres spots, à l’instar de l’adorable Pagudpud, proposent l’habituel paysage de carte postale de l’archipel : sable blanc, cocotiers et eaux turquoise.

La capitale régionale est Laog, une ancienne escale de la route de la soie, aujourd’hui desservie par un aéroport. Curiosité du coin : la majorité de la population est restée fidèle à l’ancien dictateur Marcos et la ville voisine de Batac lui consacre un musée et un mausolée ! On visitera plutôt l’église de Paoay, dans le village du même nom, juste à côté, construite au XVIIIe siècle dans un style baroque mâtiné d’influences asiatiques et à ce titre inscrite à l’Unesco.

Côté sud, le centre historique de Vigan est la ville coloniale espagnole la mieux préservée du pays, également inscrit au patrimoine mondial depuis 1999. Calèches et side-cars vous y transportent, hôtels de charme et restaurants y ont fleuri mais rien d’ostentatoire et, en 2012, l’Unesco a salué la qualité de la gestion du site, jugée excellente. Rues en damier, vastes places, cathédrale, palais, somptueuses demeures de brique, entrepôts, le Vigan Heritage Village invite à un délicieux voyage dans le temps. À dénicher dans les boutiques locales : poteries et tissages traditionnels de belle facture. Au large de la côte septentrionale de l’Iligos, le micro-archipel des Batanes, composé d’une dizaine d’îles montagneuses, fera le bonheur des amateurs de bouts du monde.

Le plus Comptoir des Voyages

Séjournée dans une belle adresse au style colonial, à l'image de la ville.

Nous on adore

Visiter les étonnantes églises de Sarrat et de Paoay, aux faux-airs d'Amérique latine, toutes deux inscrites au Patrimoine de l’Unesco.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.