Comment se déplacer aux Philippines ?

16/05/2017

En avion

Le transport aérien national reste le moyen idéal pour découvrir l’archipel dans sa totalité. Les différentes villes ou îles des Philippines sont desservies entre-elles par plusieurs compagnies aériennes. Pour ces trajets, le poids des bagages autorisés en soute est de 10 kg maximum par personne. Il est possible d’acheter à l’embarquement des kilos supplémentaires sauf pour le trajet Cebu-Busuanga. Il est à noter que les retards sont fréquents, nous recommandons d’être présent à l’aéroport 1h30 avant l’heure du vol.

En voiture

Il est fortement déconseillé de conduire soi-même aux Philippines, le style de conduite local étant difficile à assimiler. La location d’une voiture avec chauffeur reste la meilleure solution.

En bateau

C’est un des moyens les plus agréables pour passer d’une île à l’autre. Certaines traversées se font en ferry, d’autres en bancas à moteur.

En transports locaux

Le jeepney : ces anciennes jeeps américaines au style bariolé suivent des itinéraires prédéfinis que l’on retrouve illustrés sur les peintures des carrosseries. Il s’arrête à la demande, pour la montée comme la descente. Il faut prévenir de sa destination en entrant et le tarif dépend de la distance.

Les tricycles : on les trouve surtout sur les petites îles, ils sont très économiques à condition de bien négocier sa course.

Le taxi : le moyen de transport le plus fiable et le plus sûr. Exigez l’usage du compteur qui est obligatoire, même si le chauffeur tente de vous faire croire l’inverse. Vous pouvez louer un taxi à la course, à l’heure ou pour une durée déterminée.

Le banca : c’est le taxi des mers. Ces embarcations traditionnelles ont des allures de trimarans. Elles sont particulièrement stables malgré, quelques fois, une apparence chétive. C’est un excellent moyen de faire des petits trajets en mer, le charme en plus.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.