Archipels de Calamian, Coron et Busuanga

12/05/2017

Avec Coron, gare aux doublons ! Coron est à la fois la capitale de l’île de Busuanga (principale bourgade de l’archipel de Calamian) et le nom d’une île voisine, territoire ancestral des Tagbanua, peuple de pêcheurs et de chasseurs de nids d’oiseaux, qui ne se visite qu’à la journée. Toutes deux font partie du microscopique archipel des Calamian, ancré au nord de Palawan.

Hautes falaises de calcaire noir, baies piquetées d’îlots, lagons turquoise, plages sauvages et forêts tropicales, le décor de carte postale ne diffère guère de celui de sa grande sœur et, ici aussi, on s’adonne avant tout au island hoping à bord de bangkas à balanciers : tourisme as usual du côté de Palawan ! La différence ? C’est peut-être encore plus retiré. L’intérieur de Busuanga permet de découvrir la vie rurale, qui suit ici des rythmes immuables ; celui de Coron abrite des lacs enclavés entre de hautes parois rocheuses, à l’instar du célèbre Kayangan, l’un des plus propres d’Asie, et du Barracuda dont les eaux ont la particularité d’être à la fois douces et salées.

Ce qui rend unique cet archipel, ce sont les épaves de la Seconde Guerre Mondiale qui reposent au fond des eaux de Basuanga, recouverts de jardins coralliens peuplés d’une faune abondante. Ils sont les souvenirs d’une terrible bataille qui a vu l’aviation américaine couler tout un convoi de navires japonais en 1944. Le site électrise les plongeurs mais sachez qu’un masque et un tuba suffisent pour profiter du spectacle.

Le plus Comptoir des Voyages

Séjourner dans une adresse élégante, à taille humaine, et avec une vue plongeante sur la mer.

Nous on adore

La beauté des eaux translucides de ses lagons.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.