À goûter siroter

16/05/2017

À manger

La cuisine philippine a des influences malaises, chinoises, espagnoles et même américaines. À la base de tout (et de tous les repas) : le riz. Pour le reste, la variété est au rendez-vous !

Le sinisang est une soupe associant légumes bouillis avec du tamarin ou des mangues vertes et du poulet, du poisson ou des crevettes : elle est très appréciée pour son amertume rafraîchissante. Le plat national est l’adobo, mélange de poulet, de porc et de légumes cuits dans du vinaigre agrémenté d’ail et de poivre. Pour un repas de fête, le lechon, cochon de lait rôti à la broche, est incontournable. Egalement populaires : le mérou grillé servi avec de la sauce soja à l’ail, la paëlla héritée des Espagnols, la salade de papaye verte, le poisson cru au gingembre …

Les nouvelles générations ont adopté les steaks et les burgers américains, souvent relevés d’une sauce au soja, les desserts empruntent à toutes les traditions, y compris européennes (à l’instar du porridge et du flan) réinterprétées avec du lait de coco, omniprésent. Et puis, il y a les fruits exotiques, dont la mangue, particulièrement goûteuse (avril-mai)…

Au global, une ribambelle de spécialités peu épicées permettent à tous les palais, même les plus délicats, de se régaler. Au restaurant, on mange à table, avec une fourchette, tandis que les gargotes de rue (turo-turo), servent leurs plats dans des feuilles de bananiers.

À boire

Le café est ici préféré au thé, si populaire dans la plupart des autres pays d’Asie. Il est souvent instantané, parfois fraîchement moulu et très bon. Les jus de fruits frais (citron vert, noix de coco, mangue, papaye, ananas) sont délicieux, même si l’habitude est de les sucrer pour répondre aux goûts des Philippins. La bière locale la plus répandue est la San Miguel, une blonde légère, mais on trouve aussi de la Red House, forte et maltée. Les vins sont importés à l’exception de l’étonnant vin de coco, fabriqué aux Visayas, et du vin rouge de canne à sucre de la région d’Ilocos : à réserver aux plus audacieux ! Les Philippins aiment aussi beaucoup le rhum.

Bizarre, bizarre

Pulutan est le nom d’un plat à base de viande de chien qui se sert à l’apéritif. En théorie interdit …

Le balut est un embryon de canard bouilli et servi dans sa coquille. Il se déguste idéalement à 17 ou 18 jours d’âge.

Les civettes sont friandes des graines de café mais ne les digèrent pas. Elles sont extraites de leurs excréments et se vendent une fortune pour leur goût d’une douceur incomparable ! 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.