28/06/2016

En 1535, Francesco Pizarro fait tomber l’Empire inca en même temps qu’il élève Lima. La toute jeune capitale de la vice-royauté du Pérou jouit dès sa création d’une autorité réelle. Pôle économique, religieux et politique, elle domine les grandes métropoles du Nouveau Monde jusqu’au XVIIIe siècle. Le centre historique témoigne de cette puissance coloniale partagée avec les ordres religieux, qui œuvrent à la construction de la cathédrale, d’églises et de couvents dans le plus pur style baroque. Hôpitaux, universités, palais, ponts et cimetière ne manquent jamais de superbe, intégrant les nouveaux styles venus d’Europe. Au XVIIIe siècle apparaissent les façades, les patios, les balcons fermés en porte à faux et les styles mauresques que l’on retrouve à l’Alhambra de Séville. Au XIXe siècle, le baroque hispano-américain fait son apparition avec le palais Torra Tagle. L’enclave coloniale de Lima a été remarquablement bien conservée en dépit des tremblements de terre (sept pour le moins depuis le XVIe siècle !). Elle est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Ce n’est qu’au début du XXe siècle que Lima connaît un irréversible développement urbain. Elle compte aujourd’hui 13 millions d’habitants et de nombreuses facettes. Le quartier bohème de Barranco, Quartier latin local, est le lieu festif par excellence, spot incontournable pour découvrir la gastronomie péruvienne, l’une des plus raffinées du continent. Il fait bon se promener dans les quartiers aristocratiques du littoral : Chorillos, Herradura, Miraflores et découvrir l’art des menuisiers à Villa El Salvador.

Lima compte un certain nombre de musées, du plus imposant et officiel au plus modeste et privé. Pour les collections précolombiennes et d’art espagnol : le musée Larco, le musée d’Art, le Musée national d’archéologie, Casa de Aliaga ; pour l’art contemporain, les galeries Mario Testino, la Kasa Roja…

À ne pas manquer dans le centre historique : la place d’Armes (cathédrale, chapelle Sagrario, palais archiépiscopal), la place de la Veracruz avec Santo Domingo et le couvent de San Francisco, les arènes de Acho. Lima comme toute capitale partage ses charmes entre un centre historique grandiose, des quartiers résidentiels ou populaires. À chacun de mesurer les risques, d’adopter les bons comportements et de s’informer pour la visiter sans encombre.

Le plus Comptoir des Voyages

Séjourner à Baranco, le quartier branché de la capitale.

Nous on adore

Manger un ceviche sur le pouce au marché.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.