Lac Titicaca

30/06/2016

Au cœur de l’empire préinca de Tiahuanaco (Bolivie), le lac Titicaca devient entre 350 et 1000 apr. J.-C. le centre du monde andin. Les fouilles archéologiques subaquatiques récentes ont permis peu à peu d’en retrouver quelques éléments : embarcations, céramiques ou bijoux. Il est possible ainsi de mesurer à quel point cette civilisation fut influente et ce que lui doit le patrimoine inca. C’est ici que seraient nés le soleil (dieu Inti) et le premier Inca, Manco Cápac, faisant du lac le lieu des origines. Ses contours ont changé au fil du temps repoussant à des kilomètres des villes côtières comme celle de Tiahuanaco ou des sites tels que Sillustani (lagune Umayo) qui demeure un lieu sacré.

La popularité du lac Titicaca est due à son climat particulier. La température moyenne de ses eaux réchauffe en effet l’atmosphère créant des conditions propices à une colonisation humaine. Depuis toujours, l’homme occupe donc ses rives, ses presqu’îles ou s’établit sur l’eau, tirant profit de ses richesses faunistiques et de ses terres fertiles.

La vie au bord de l’étendue lacustre navigable la plus haute du monde (3 810 m) est toujours intense. Plusieurs ethnies s’y côtoient : les Aymaras ont succédé aux Uros, fondateurs des îles flottantes de totora (roseau) et dont le dernier représentant aurait disparu au XXe siècle ; la communauté de Llachon (1 300 habitants) préserve un mode de vie plus authentique ; sur l’île d’Amantani, huit communautés vivent de l’agriculture (pomme de terre, quinoa, oxalide) et d’artisanat ; sur celle de Taquile (3 h de bateau depuis Puno), les habitants ont curieusement conservé le code vestimentaire imposé par son ancien propriétaire espagnol !

Le plus Comptoir des Voyages

Dormir chez une famille péruvienne à Llachon, loin des sentiers touristiques.

Nous on adore

Se balader sur le plus haut lac du monde en kayak.

Retour haut