Peuples et institutions

27/08/2013

POLITIQUE  

Le Pays de Galles est l’une des 4 provinces historiques du Royaume-Uni et une principauté, soumise au régime de la monarchie parlementaire. Cela dit, depuis 1999, la « Devolution » (processus de décentralisation) lui a permis d’acquérir une véritable existence régionale grâce à une assemblée de 60 membres aux mandats renouvelés tous les quatre ans. Cette assemblée vote les lois en matière d'éducation et de formation, de santé, de culture et d'environnement. Les questions concernant la défense, les affaires étrangères, la justice et les finances publiques, restent l'apanage des députés de la Couronne. Depuis 2011, la branche exécutive a pris le nom de « gouvernement gallois ».

ÉCONOMIE

Longtemps, l’économie du Pays de Galles a été basée sur l’agriculture, notamment l’élevage d’ovins et de bovins. Ressource qui est encore notable.  Le charbon, très présent dans les vallées du sud ainsi que le fer, exploité dès le XVIIIe siècle, ont permis au Pays de Galles de bien s’industrialiser au XIXe siècle. Puis la crise de 1929 a frappé de plein fouet les aciéries développées à Blaenavon, Merthyr Tydfil ou Rhondda. Une seule mine de charbon est encore en fonction aujourd’hui et les sites industriels désaffectés sont dorénavant ouverts aux visites. Au cours de la seconde moitié du XIXe, le nord-ouest du pays a vu un secteur économique dominer, celui de l'extraction de l’ardoise. Si son pic d’exploitation se situe dans les années 1898, il amorce à partir  du XXe siècle un lent déclin qui aboutit dans les années 1960-70, à la fermeture de quasiment toutes les mines. Il est possible d’en visiter certaines, comme les Llechwedd Slate Caverns, à Blaenau

Aujourd’hui, ce sont les industries légères qui forment l’avenir de l'économie galloise, telles la fourniture de pièces automobiles, les nouvelles technologies (fibre optique, aérospatiale, bio-technologies par exemple), mais aussi la communication, l’e-commerce et le tourisme, qui représente 7% de l’économie du pays. Tous secteurs qui sont en bonne croissance. L'industrie de l'aluminium et du raffinage, avec la grande raffinerie de Milford Haven, se développe aussi dans la région côtière du sud. Globalement malgré tout, le Pays de Galles reste la région la plus pauvre du Royaume-Uni. Les inégalités sanitaires, le chômage et la pauvreté infantile y sont des problèmes récurrents.

PEUPLES

Le pays de Galles est d'abord occupé puis par les Celtes. Après de longs conflits avec les Romains, la plupart des tribus galloises sont assujetties par Vespasien (69-79). Au VIe siècle, les Celtes de l’île de Grande-Bretagne doivent fuir les envahisseurs anglo-saxons et trouvent refuge dans les montagnes galloises où, avec le temps, ils s'unissent aux autochtones, dont des Celtes irlandais, et réussissent à conserver leur indépendance. Au Moyen Age, Normands et Anglais se disputent ce territoire aux grandes richesses naturelles et à la position stratégique intéressant (face à l’Irlande), contre des princes gallois en révolte. Toutefois, les Gallois ne réussissent pas à s’unifier et Henry VIII en profite pour assimiler le Pays de Galles à l’Angleterre.  Cette "charte d’Union", qui a été en vigueur de 1536 à la fin du XXe siècle, a ouvert la porte, entre le XVIIIe et le XIXe, à une forte immigration anglaise, d’abord dans les centres urbains, puis dans les régions rurales. Immigration qui s’est poursuivie au XXe siècle, avec une population de retraités anglais, ce qui a créé certaines tensions avec les Gallois.

Retour haut