Santé en Ouzbékistan

05/06/2017

Vaccins conseillés

Les conditions d'hygiène souvent précaires réclament que le voyageur soit efficacement protégé contre tuberculose, diphtérie, tétanos, poliomyélite, rougeole, coqueluche, hépatites A et B. Et, pour les séjours prolongés et aventure, typhoïde, rage.

Autres risques

Risque alimentaire : c'est le risque principal pour le voyageur en Asie centrale. Les conditions de transport précaires des denrées périssables et les ruptures de la chaîne du froid expliquent la fréquence des toxi-infections alimentaires, depuis les banales « turistas », jusqu'aux problèmes plus graves des salmonelloses, des hépatites A . On aura en permanence à l’esprit les précautions à prendre pour la prévention de ces risques, décrits dans nos recommandations générales : lavage des mains, aliments cuits et chauds, boissons capsulées ou thé sortant brûlant des samovars.

Infrastructure

Les infrastructures sanitaires sont précaires, si on excepte quelques rares unités médico-chirurgicales. En cas de problème grave, il faudra prendre conseil auprès de la compagnie d'assistance et des services de l'ambassade de France.

Si, après leur lecture, vous n'avez pas trouvé réponse à toutes vos questions, vous pouvez les poser au docteur Adida : écrire au Docteur Michel Adida
Retour haut