Nos coups de cœur dans le Sud et l’Ouest

08/06/2017

Hazrat Bashir et le col de Takhta Karatcha

Au-delà de Samarkand, la M39, autrefois une importante voie de la Route de la soie, grimpe à travers le Pamir pour atteindre le col de Takhta Karatcha d’où se dévoile une vue imprenable sur les montagnes du Zeravchan et, en contrebas, une rivière et la vieille ville de Chakhrisabz : toute la magie de l’Asie centrale s’offre à vous en un merveilleux panorama qui ne déparerait pas en Afghanistan. La route croise le village de Hazrat Bashir, réputé pour sa source sacrée et ses vergers. Une escale bucolique en diable, où les habitants réservent un accueil particulièrement chaleureux aux rares voyageurs qui prennent le temps de s’arrêter pour boire un thé ou s’attabler dans une tchaïkhana traditionnelle … 

Afrasiab

Afrasiab, c’est Samarkand avant Samarkand. Son origine se perd dans la nuit des temps et elle a vu défiler tous les peuples avant d’être rasée par Gengis Khan en 1220. Samarkand a été reconstruite plus au sud et les ruines d’Afrasiab, éparpillées sur un plateau rocheux cerné de remparts ocre, livrent peu à peu leurs secrets aux archéologues. Leurs trouvailles sont réunies dans un musée installé en contrebas du site. On y admire les plus vieux pions d’échecs connus à ce jour et, surtout, les peintures murales des Ambassadeurs qui décoraient la salle de réception d’un palais du VIIe siècle : un ensemble exceptionnel, précieux et très émouvant témoignage du raffinement et du cosmopolitisme de l’époque. 

Shahrisabz

Au sud de Samarkand, Shakhrisabz est l’une des plus anciennes cités d’Asie centrale, un temps intégrée à l’Empire achéménide. Elle a connu son apogée au XVe siècle et le centre historique encore partiellement cerné par une muraille médiévale est bourré de charme avec ses mosquées, ses vieilles demeures, ses mausolées, son marché couvert et ses palais (mention spéciale pour l’imposant Ak-Sarai, dont il ne subsiste plus qu’un portail monumental). Inscrite au patrimoine de l’humanité de l’Unesco depuis l’année 2000, Shakhrisabz qui signifie « ville verte », doit son nom à ses nombreux jardins. Tamerlan, le grand héros national, est originaire de la région et les jeunes mariés viennent se recueillir devant sa statue !

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.