Nos coups de cœur dans le Nord et l’Est

08/06/2017

Rishtan

À quelques kilomètres de la frontière kirghize, la bourgade de Rishtan est l’un des plus grands centres de céramique d’Asie centrale. Dans les fabriques installées à l’extérieur du centre, la terre argileuse est transformée en poteries vernissées vertes et bleues arborant des motifs traditionnels, calligraphies arabes, poissons et oiseaux multicolores, qui ont traversé les siècles puisqu’on est ici maître céramiste de père en fils depuis le VIIe siècle ! Célèbres dans le monde entier, ces délicates poteries se vendent partout en Ouzbékistan mais à des prix nettement plus élevés qu’à Rishtan. Pour un objet de belle facture, dénicher l’atelier de la famille Ousmanov ou celui de Shorofidin Ioussoupov. 

Kouva

L’antique cité de Kouva est loin d’avoir livré tous ses secrets … À ce jour, la découverte la plus importante est celle des restes d’un temple bouddhique du VIIème siècle où ont été exhumés une grande statue du Bouddha en argile (exposée au Musée de Tachkent), des céramiques et des ossuaires zoroastriens. Moins importants que ceux de Termez, à la frontière de l’Afghanistan, les vestiges de Kouva n’en constituent pas moins un précieux témoignage de la spiritualité de la région avant la conquête arabe : on estime que le bouddhisme est arrivé en Asie centrale au 1er siècle de notre ère et que son expansion s’étale entre les IIIe et VIIe siècles.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.