Le parc national de Banff et le lac Louise

25/11/2013

Dans l’impressionnante succession de montagnes aux sommets élevés, vous allez flirter avec des glaciers gigantesques, des chutes éclatantes, des lacs aux reflets turquoise, d’insondables forêts de pins sauvages. Le tout dans un chaos apparent de cols, vallées, rimayes, moraines et sillons profonds dont il se dégage pourtant un sentiment d’harmonie.

Wapitis, orignaux, ours noirs, cerfs, loups, aigles et les célèbres mouflons et chèvres des montagnes Rocheuses sont ici chez eux. Il n’est pas rare d’apercevoir les grands mammifères dans des lieux pourtant fréquentés par l’homme.

Le parc national de Banff protège depuis plus d’un siècle cet univers à part. Il se visite à son gré grâce à une palette très large d’activités de plein air et des routes panoramiques. Le village lui-même est un genre de Chamonix local, balançant entre la tradition montagnarde et le bling-bling des stations de ski. Rien n’y est vraiment bon marché. C’est la raison pour laquelle on se rabat souvent sur Canmore, une ville satellite juste au sud.

On peut y pratiquer quantité d’excursions, à pied, à cheval, en vtt, aller voir des cheminées de fées, prendre le thé au vénérable Banff Springs Hotel, le premier hôtel construit en 1888, ou les eaux dans la piscine des Upper Hot Springs puis monter admirer le panorama en téléphérique du sommet du mont Sulphur.

La route de la vallée de la Bow jusqu’au lac Louise mène vers quelques-uns des sites incontournables du parc dont le canyon Johnston. Le splendide lac Louise doit sa couleur turquoise aux glaciers qui plongent dans ses eaux. Leur mouvement réduit en farine les roches bleutées qui rejoignent ensuite le fond du lac.

Le site du lac est exceptionnel avec son cirque de hautes montagnes se reflétant dans son miroir émeraude. Pourtant, le Château Lake Louise, fleuron de la chaîne Fairmont construit sur la moraine abandonnée par le glacier Victoria, défigure à notre humble avis l’extrémité du lac. Y dormir est néanmoins un privilège et les chambres avec vue comblent les invités.

Nous avions préféré pousser jusqu’au lac Moraine par une belle route remontant la vallée des Dix Pics, pour une balade en canoë à 1890 mètres d’altitude, au pied des cimes s’offrant des reflets étagés au milieu de l’écrin de la forêt. Continuant en direction de Jasper, on aborde la route panoramique des Glaciers, qui serpente à travers cols, lacs et cascades, alternant canyons, surplombs vertigineux, langues glaciaires et sommets aux altitudes variées. Une vraie leçon de géo montagnarde en version ultra "live", ouvrez grands les yeux car vous apercevrez quantité d’animaux sauvages.

Le plus Comptoir des Voyages

Réserver une séance de baignade aux Banff Upper Hot Springs, un établissement remontant aux années trente. Vous pourrez vous prélassez deux heures durant dans une piscine extérieure remplie par les eaux des sources chaudes à 37-40° avec la vue sur le mont Norquay de l’autre côté de la vallée.

Nous on adore

Sortir de la Transcanadienne, entre Calgary et Banff. Si vous y passez, et si la queue ne vous rebute pas, allez déguster une glace chez Mc Kay’s (220, 1st St West). Fabriquées artisanalement depuis 1948, ce sont les meilleures des Rocheuses, qui n’en manquent pourtant pas… 

Demander un devis

Parler à un spécialiste
Canada

01 85 08 22 90 Du lundi au samedi de 10h à 18h30
Nos voyages Ouest canadien

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.