Quand partir dans l'Ouest américain ?

11/12/2014

LE CLIMAT DANS L’OUEST AMÉRICAIN  

L’influence sur le climat des États-Unis des massifs montagneux est considérable et génère des contrastes marqués entre chaque zone géographique. Ainsi, l’Ouest peut-il se scinder grossièrement en trois types de climats : humide et tempéré sur les côtes du Pacifique, alpin sur les reliefs, désertique dans ses régions orientales.

Sur la côte pacifique, les climats sont très différents selon que l’on se trouve au Nord ou au Sud de cette façade de plusieurs milliers de kilomètres marquée par le brouillard lié souvent aux marées.

Le nord de la côte, de Seattle à San Francisco, connaît un climat tempéré. Les hivers sont doux et les étés frais sans écarts remarquables ; à Seattle, par exemple, les températures moyennes sont de 4°C en janvier et de 18°C en juillet. Les précipitations venues du Pacifique sont régulières et soutenues Elles s’accentuent sur les reliefs. Ainsi, le Mont Olympus est-il connu pour être le relief le plus arrosé du continent.

À partir de San Francisco, le climat devient méditerranéen. Les hivers très doux toujours et les étés plutôt frais (15° à San Francisco et 22° à Los Angeles) expliquent la popularité de cette côte où il fait globalement bon vivre toute l’année. Vers l’est, la Sierra Nevada est un haut-lieu de sports d´hiver, notamment autour du Lake Tahoe, grâce au plus important enneigement des Etats-Unis.

Sur les sommets de la Sierra Nevada, des Rocheuses et même des Black Hills, règne un climat de montagne, parfois très rigoureux. Ces reliefs constituent de véritables aimants pour les précipitations qui s’y déversent abondamment.

À l’est des chaînes montagneuses, les terres sont dès lors privées d’eau et bénéficient d’un ensoleillement optimal. En été, les températures atteignent des extrêmes. Le printemps et l’automne demeurent des saisons plus tempérées. La Vallée de la Mort située encaissée entre deux chaînes montagneuses connaît parfois des pics à 56,7°C, le record fédéral ! Ce climat désertique induit des nuits très fraîches en été, glaciales en hiver.

Dans les bas déserts du sud-ouest (Mojave, Sonora) le soleil règne en maître. Il y fait bon été comme hiver, nuit et jour. Ce qui explique que le sud de la Californie et de l’Arizona soient devenus LA destination touristique hivernale par excellence, voire une région de résidence privilégiée par les retraités.

QUELQUES DATES FESTIVES

Entre fin janvier et début février : le Nouvel An Chinois n’est pas seulement un rendez-vous communautaire. Les foires s’ajoutent aux défilés et spectacles pour attirer un large public. Le Nouvel An chinois de San Francisco est l’un des plus beaux et des plus réputés.

En mai : le Cinco de Mayo célèbre le 5 mai 1862 date de la victoire à Puebla des Mexicains sur l’armée française de Napoléon III qui soutenait l’empereur Maximilien d’Autriche. Plus populaire aux Etats-Unis qu’au Mexique, la célébration est surtout l’occasion de revisiter le patrimoine latino avec musique, danses et chansons. Les Cinco de Mayo de Californie et du Nouveau-Mexique dont celui de Santa Fe sont les plus réputés.

Le 4 juillet : l’Independance Day célèbre l’indépendance des treize colonies britanniques du continent nord américain, scellée le 4 juillet 1776. Les États-Unis étaient nés. La fête nationale, qui est aussi un jour férié, est énormément suivie par les Américains.

Le 31 octobre : Halloween est un héritage des Celtes, via les Irlandais. A l’origine, c’était une veillée de la Toussaint. Mais il y a peu de ressemblance entre la fête originelle et la fête commerciale qu’elle est devenue aujourd’hui ! Toutefois, on se laisse prendre facilement par l’enthousiasme général, aux cortèges d’enfants costumés, aux bals masqués et aux feux de joie.

Les 1 et  2 novembre : la Fête mexicaine des Morts. La Día de Muertos en espagnol, existe sous une forme particulière aux Etats-Unis. Les festivités débutent le 1er novembre pour la Toussaint et peuvent durer plusieurs jours. À contrario des fêtes de la Toussaint, la fête des morts mexicaine se singularise par sa bonne humeur. Pain des morts, friandises funèbres, carnavals… dans le Sud-Ouest américain où réside une forte communauté latino, les fêtes valent de détour.

Le 3e jeudi de novembre : Thanksgiving Day. Cette "action de grâce" a pour objectif de remercier Dieu d’avoir fertilisé les champs des premiers migrants. Au menu de ce repas familial, la dinde remplace le canard sauvage du premier réveillon daté, dit-on de 1621 !

Les 24 et 25 décembre : Noël. Beaucoup plus exubérante que Thanksgiving, la fête de Noël est aux Etats-Unis l’occasion de réjouissances populaires : parades et chants de Noël dans les rues illuminées.

De février à octobre selon les villes : la Gay Pride. C’est en juin à San Francisco que se déroule la plus grande gay pride au monde. La fête, débridée, joyeuse et militante dure une semaine. Le rendez-vous le plus attendu se déroule en fin de semaine pour la parade spectaculaire.

Toute l’année : les fêtes traditionnelles. Les populations métissées de l’Ouest animent par de nombreuses fêtes traditionnelles les grandes villes et les plus petits villages. Ne manquez pas la Fiesta de Santa Fe, les pow-wows dans les pueblos au Nouveau Mexique ou ailleurs, les rodéos et festivals de musique country ou de récitation de poésie western.

Au printemps

voir la vallée de la Mort ou Joshua Tree en fleurs, observer les baleines au large de Santa Barbara et dans les Channel Islands, éviter les grosses chaleurs de l’été en Arizona et au Nouveau-Mexique, photographier la côte Nord couverte d’hydrangeas, faire du rafting dans Cataract Canyon à Moab, profiter de la tranquillité dans les parcs nationaux

En été

assister au rodéo à Cody et aux Frontier Days, le rodéo de Cheyenne, profiter du beau temps, du nord au sud, sillonner la région des glaciers, découvrir Yosemite et Yellowstone, assister aux pow wow indiens.

À l'automne

vivre l’été indien dans les Rocky Mountains, voir des wapitis à Jackson Hole ou à Brown’s Hole, assister au célèbre festival de jazz de Monterey, découvrir l’Arizona sous des températures plus agréables

En hiver

voir Grand Canyon et Bryce Canyon sous la neige, skier à Mammoth Mountain, au Colorado, en Utah ou au Wyoming, surfer à Los Angeles ou San Diego, assister au Sundance Film festival, s’offrir un séjour sous le soleil dans un motel vintage à Palm Springs ou dans un super resort dans les environs de Phoenix.

Retour haut