Peuples et institutions

29/11/2014

POLITIQUE

République fédérale de 50 états et du district de Columbia (avec quelques territoires associés), les Etats-Unis disposent d’un système électoral complexe. Le président est élu au suffrage universel indirect. Son mandat dure 4 ans ; il est renouvelable une fois. Son pouvoir est exécutif et législatif. Il s’appuie sur la Cour Suprême qui juge de la constitutionnalité des lois fédérales et des décisions présidentielles. Elle arbitre également les conflits inter-états. Chaque état dispose d’un arsenal législatif. Ainsi le code pénal et civil et nombre de lois concernant la vie quotidienne (port d’arme, impôts, circulation routière, éducation…) varient-ils en fonction de chaque état.

ÉCONOMIE

Croissance : 3,2 % en 2011

Taux de chômage : 9,1 % en 2011 (record historique)

Déficit public : 14 764 milliards de $ pour l’État fédéral auxquels il faut ajouter les dettes de chaque État. Pour mémoire : le déficit public européen inclut quant à lui les dettes des États membres.

L’agriculture représente 1,2 % du PNB. Les États-Unis sont leaders mondiaux de l’exportation de produits agricoles et 2e importateurs après l’Europe. La Californie produit à elle seule 12 % de la production agricole totale.

Le secteur industriel représente plus de 20% du PNB avec des secteurs de pointe : électronique, télécommunication, aérospatiale, automobile, ressources minières et les énergies fossiles…

Le secteur tertiaire domine largement l’économie américaine avec 76% du PNB. Les finances et l’informatique se plaçant en tête du box office.

La crise des sub-primes en 2008 a fortement ébranlé le pays. Près de 15% de sa population vit sous le seuil de pauvreté et son déficit budgétaire est abyssal. Cependant, une politique d’assainissement des finances publiques et une relative reprise de la croissance ont permis au président Barak Obama d’être réélu en 2012.

PEUPLES

L’Ouest des Etats-Unis attire des populations venues du monde entier. Les premiers habitants sont des chasseurs nomades venus probablement d’Asie via le détroit de Bering. À partir de la fin du XVIe siècle, les vagues de migrants espagnols, anglais, français, germaniques et venus d’Europe Centrale colonisent les territoires indiens, ces derniers étant confinés difficilement sur des réserves où une partie d’entre eux demeure encore aujourd’hui.

Si les établissements de la Russie Impériale de la côte du Pacifique et d’Alaska ne durent pas très longtemps, la Ruée vers l’Or de Californie sera le premier événement marquant de ce qu’on appellera bien plus tard la mondialisation. En effet, toute la planète va débarquer dans la Sierra Nevada avec des villages entiers peuplés par la même origine, chiliens, chinois, français etc. Chinois venus construire le chemin de fer puis Japonais qui seront incarcérés dans des camps après Pearl Harbor en 1941 formeront les premiers contingents asiatiques importants.

Le monde latino-américain et les pays d’Asie, le Vietnam en particulier mais aussi Taiwan et les Philippines, seront les principaux pourvoyeurs d’immigration à partir de la moitié du 20e siècle. Ces populations vivent majoritairement dans les grandes métropoles de la côte pacifique. À l’intérieur des terres, la population blanche demeure largement majoritaire, d’où son nom majority people.

Retour haut