L'Arizona du sud

23/12/2014

Le Grand Canyon du Colorado (le fleuve naissant dans les Rocheuses au Colorado a creusé son Grand Canyon en Arizona,...) tire vers le nord la fréquentation en été. Sa partie sud, partagée entre le désert de Sonora constellé des emblématiques autant qu’endémiques saguaros et de nombreux massifs montagneux, est hors des sentiers battus.

Un fort parfum de western avec les tribulations des Apaches ou des Zunis, héritiers de civilisations disparues ayant laissé des ruines perdues et des gravures au fond des canyons, la Conquête de l’Ouest est passée par là. Tombstone reste le cadre immémorial du Règlement de Compte à OK Corral, toujours hantée par son passé comme bon nombre de villes plus ou moins fantômes. Car l’Arizona doit tout à l’or, à l’argent et au cuivre. Mais c’est son climat qui fait qu’aujourd’hui, l’Arizona est un état champignon comme on le constate en circulant dans la tentaculaire Phoenix, sa capitale, et Tucson beaucoup plus accueillante.

TUCSON

Encadrée de montagnes piquetées à l’infini de cactus saguaros protégé par un parc national, Tucson a gardé son atmosphère de vieille ville hispanique revitalisée par la création musicale qui en fait l’une des villes les plus sympas de l’Ouest. A deux heures au sud de Phoenix, c’est une excellente base pour se poser plusieurs jours et en rayonner se balader. De nombreux établissements permettent aussi de profiter de la piscine, du golf ou du cheval. L’avantage d’y aller l’été, c’est le prix, inversement proportionnel à la température qui atteint allègrement les 40° à l’ombre...   

Dans le centre, El Presidio Historic District, est le site de la ville originelle. Il ne reste qu’un précieux bout de mur des énormes remparts du fortin initial, le Presidio of San Augustin del Tucson inauguré en 1775. Tout autour, de nombreuses maisons basses en adobe classées monuments historiques abritent aujourd’hui boutiques et restaurants et musées. La Casa Cordova, la Romero House, la Edward Nye Fish House, la Stevens/Duffield House, ou Palice Pavilion, la Sosa-Carillo-Fremont House et la J. Knox Corbett House couvrent une période allant du 18e siècle à 1907. 

On en trouve encore plein de rues bordées de maisons en adobe dans le Barrio Historico alias Barrio Viejo plus au sud. On célèbre encore la messe en latin dans la San Cosme Chapel de 1929. Parmi les musées de la cité, le Downtown History Museum, logé dans un ancien building de la Wells Fargo et L’Arizona History Museum sont gérés par l’Arizona Historical Society. Le premier décrit la vie locale au temps jadis à travers un drugstore, un poste de police, une caserne de pompiers ou un salon de coiffure. 

A propos, le troisième musée de l’association, un peu à la périphérie, Fort Lowell Museum est une reconstruction des quartiers des officiers du poste militaire créé en 1873 et qui traite de la vie militaire au temps de la frontière. Hébergé dans le Tucson Historic Depot de 194, le Southern Arizona Transportation Museum met en avant l’histoire du chemin de fer dans la région. Il y encore plusieurs musées sur le campus de l’Université comme le University of Arizona Museum qui possède plus de 5000 œuvres d’art allant de la Renaissance à la période contemporaine. Le University of Arizona Mineral Museum (au Flandrau Science Center) est riche de 14000 spécimens ramassés sur le territoire. 

Cuivre, or et argent sont bien sûr largement présents mais on y trouve même des météorites. Il faut savoir que le monde entier accourre aux foires de minéraux comme le Tucson Gem & Mineral Show organisé depuis des décennies. Allez vous désaltérer à l’Arizona Inn, à l’origine une usine de meubles transformée en hôtel en 1930. Construit dans le style Spanish Colonial Revival, ce bel endroit appartient au National Register of Historic Places depuis 1988.

Le Fox Theatre, est un cinéma art déco de 1929, restauré dans sa splendeur d’autrefois. Le Pima County Courthouse construit en 1928 est un superbe exemple du style Spanish Colonial Revival. Si vous avez vu "Public Enemies", de Daniel Mann, vous savez que c’est au Congress Hotel de 1919 que John Dillinger et sa bande furent arrêtés en 1934. Aujourd’hui, il est très prisé des groupes de rock jouant en ville. Ca tombe bien, Congress Street East et 4th Street sont les meilleurs coins pour écouter de la musique.

Aux environs de Tucson 

Saguaro National Park est divisé en deux secteurs. A l’ouest, les montagnes du Tucson Mountain District sont piquetées de milliers de ces cactus géants qui vivent multi centenaires en tendant leurs bras vers le ciel cobalt. Ils peuvent atteindre jusqu’à 17 mètres et peser plusieurs tonnes, très jolis tout en fleurs vers avril-mai… Ne manquez surtout pas l’Arizona-Sonora Desert Museum, mi jardin botanique, mi zoo, magnifiquement paysagé avec vues sur le désert à l’infini.

Petits et grands apprécieront Old Tucson, à l’origine décor de cinéma construit en 1939 pour le western "Arizona" justement et où ont été tournés quantités de films par la suite. C’est aussi un parc d’attractions animé par des cascadeurs jouant au shérif et au voleur à heure fixe. A l’est, le parc protège un petit morceau des Rincon Mountains. Plus élevé et moins dense en cactus candélabres, il est aussi moins fréquenté. Avantage, il est en lisière du Tanque Verde Ranch où vous avez peut-être choisi de séjourner. 

Les amateurs d’objets volants identifiés et autres fanas d’aviation ne manqueront pas le Pima Air Museum avec sa collection de vieux coucous séchant sur place ni la visite  de la base aérienne de Davis Monthan où sont emmaillotés des milliers d’avions militaires désactivés, et de temps à autre réactivés pour les plus récents comme lors de la première Guerre du Golfe. 

L’accès à ce gigantesque cimetière de ferraille brûlante n’est autorisé qu’en autocar fermé. Il est impossible d’en descendre, car il s’agit d’une base militaire mais les photos sont autorisées. Complémentaire, le Titan Missile Museum à Sahuarita, moins de 20 miles au sud de Tucson, vous plonge en pleine Guerre Froide. La visite de ce site de tir de missile balistique intercontinental est assez fascinante et fait froid dans le dos…

Ce musée s’insère aisément dans la tournée des missions espagnoles (voir plus loin). Les amateurs attirés par les étages supérieurs au-delà de la stratosphère, apprécieront la vingtaine de télescopes scrutant le ciel du Kitt Peak National Observatory, 56 miles au sud-ouest de Tucson.

La tournée des missions espagnoles

Moins de 10 miles au sud de Tucson, ne manquez pas la "blanche colombe du désert"», San Xavier del Bac, fondée par le père jésuite Eusebio Kino en 1700 sur la réserve des Pimas. Reconstruite à la fin du XVIIIe siècle après sa destruction par les Apaches en 1767, c’est la plus belle mission de toute l’Amérique du Nord avec son style mauresque fait de dômes et d’arcades, sa façade baroque contrastant avec ses murs sobres et immaculés ombrés seulement par quelques cactus. Le meilleur jour est le dimanche après la messe. 

Environ 60 miles plus au sud, le Tubac Presidio State Historic District préserve le site de la première colonie espagnole de la région (1752) menacée par les Apaches ou les Yaquis. Le village est devenu un centre artistique avec le Tubac Center for the Arts et de nombreuses échoppes vendant de l’artisanat importé du Mexique. Enfin les ruines très évocatrices de Tumacacori, digne de figurer dans un western, sont les vestiges d’une mission contemporaine de San Xavier fondée elle aussi par Kino en 1691, abandonnée après plusieurs attaques apaches. On peut aussi s’amuser à pousser jusqu’à la double ville frontière de Nogales

- Un peu au nord en direction d’Oracle, la structure futuriste de Biosphere 2 totalement insolite ici, évoque les vaisseaux de la Guerre des Etoiles ou le très joli film méconnu de Saul Bass, "Silent Running"». Ce projet colossal, exploité en collaboration avec l’université de Columbia, était à l’origine un projet écolo assez délirant consistant à recréer, en plein désert, cinq écosystèmes où devaient vivre quelques habitants "sous cloche"…

- En partant vers le sud-est, offrez-vous une journée au cœur de l’Ouest sauvage pour sur les traces de Cochise et de Geronimo en alignant Chiricahua National Monument et Fort Bowie via les petites gares de Benson et Willcox, rejouer le Règlement de Compte à OK Corral à Tombstone ou revivre l’épopée des villes minières à Bisbee.

Le plus Comptoir des Voyages

Passer quelques jours dans un resort de luxe, bon marché en été, à Scottsdale et Phoenix. 

Nous on adore

Les cactus chandeliers !

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.