La réserve naturelle de djebel Samhan

26/09/2014

Petit massif montagneux situé à l’est de Salalah dans la région du Dhofar, le djebel Samhan étend ses contreforts boisés sur la plaine littorale de Mirbat. Le relief accidenté se partage entre gorges étroites et cols d’altitude.

Arrosé par la mousson, sillonné par les wadi, il porte une végétation tropicale abondante et de nombreuses forêts d’arbres à encens. Les prés des hautes vallées (le massif culmine à 2 100 m) servent de prairies aux bovins, une image surprenante dans ce pays. En 1997, le sultanat d’Oman a déclaré les zones sauvages réserve naturelle.

Un hôte de marque loge en effet dans ses reliefs : le léopard d’Arabie, une petite panthère reconnaissable à son pelage jaune tacheté de rosettes, qui est le plus petit représentant de l’espèce. Friand de gazelles, de bouquetins de Nubie et de petits mammifères, il bénéficiait d’un terrain de chasse conséquent dans les prairies et la forêt.

Mais comme ses congénères d’autres continents, il souffre depuis les années 1960 de la réduction sensible de son habitat. Il serait selon l’Union internationale pour la conservation de la nature “ en danger critique d’extinction ”.

Alors qu’il ne reste plus que 600 individus dans la péninsule, la création de la réserve constitue sa dernière chance. Le massif traversé de pistes chamelières est aisément accessible, ces dernières ménageant de splendides points de vue.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.