La région de la Batinah

23/09/2014

Adossée au massif de l’Hajar, la région de la Batinah s’ouvre largement sur le golfe d’Oman. Ces 260 km de côtes s’étirent jusqu’aux Émirats Arabes Unis, elles constituent un réservoir halieutique tandis que les terres sont dédiées à l’agriculture. Les îles Damaniyat classées réserve naturelle abritent un massif corallien que les amateurs peuvent découvrir en plongée.

Oiseaux et tortues occupent ses îles dépouillées de verdure. La diversité des ressources naturelles de la région (wadi, terres et minerais) incita les premiers hommes à s’y implanter et à fonder le légendaire royaume de Magan.

Elle est depuis ces temps reculés, la région la plus dynamique du pays. Sohar, la ville de Sindbad le marin, est connue depuis le XIIe s. pour ses gisements de fer et son commerce international.

Prospère et ouverte sur le monde, la Batinah a toujours fait l’objet de convoitises et subit un nombre incalculable d’invasions ou de querelles intestines. De fait, les forts et citadelles représentent une caractéristique forte de son patrimoine. Barka, Nakhal, Rustaq, Al-Hazm : Chaque village ou presque dispose de son ouvrage défensif.

Tout autour une nature prolifique irriguée par les wadi couvre les pentes de l’Hajar occidental. Al-Thawarah et ses sources chaudes, Mistal, Al-Abyad, Bani Kharus et Bani Awf : Ces cours d’eau parfois tumultueux ont tracé une géographie chaotique de gorges et de canyons.

Les vallées fertiles sont cultivées depuis toujours, irriguées par les falajs. Ces judicieux systèmes d’irrigation perses distribuent la ressource dans les villages et les champs. Ils ont été classés au patrimoine de l’Unesco.

Le plus Comptoir des Voyages

Emprunter la piste du wadi Bani Awf. Pour cela, pas besoin d’être un pilote professionnel mais savoir passer en 4 roues motrices et avoir le goût de l’aventure car cette piste de 30 km commence par un sérieux dénivelé et vous permet de découvrir des paysages spectaculaires ! 

Nous on adore

La balade le long du wadi parsemé de sources d’eau chaude, à faire après la visite du petit fort de Nakhal adossé à la roche et la traversée de la palmeraie. 

Retour haut