Rotorua et le parc de Waimangu

12/10/2015

Cœurs bouillonnants de l’île du Nord, Rotorua et Waimangu font battre celui de la culture maorie. Partout, les eaux thermales jaillissent, formant des concrétions colorées, s’épanouissant dans des piscines naturelles, débordant des gouffres ou dévalant les chutes, s’élevant en geysers innombrables. Les champs sulfureux de Rotorua sont accessibles au Whakarewarewa village, bienfaisantes au Polynesian Spa, pédagogiques au Sulphur Point Wildlife Sanctuary, sacrées à Wai-O-Tapu, infernales aux abords du lac Rotoiti, lunaires aux Craters of the Moon et Wairakei…

À Waimangu, la bien nommée “Volcanic Valley”, les phénomènes géothermiques sont spectaculaires : le plus grand lac de cratère bouillonnant, l’un des geysers les plus puissants du monde, des myriades infinies de couleurs… Généreuse, la nature ne fournit pas ici qu’eaux chaudes et boues brûlantes. Trois lacs jouissent d’une ressource particulièrement pure qui fait le bonheur des poissons et des amateurs de pêche sportive… Elle donne à la terre une fertilité peu commune et de verts pâturages dédiés à l’élevage extensif du mouton.

La tribu des Te Awara s’est accommodée depuis le XIVe s. des caprices de la nature, prêtant à chaque phénomène une légende, un récit, l’expression d’un dieu. Le panthéon maori décline à foison les héros fantastiques et les tiki, désigné comme le premier homme de la mythologie. Vous en rencontrerez les grandes figures au Rotorua Museum et à la maison de réunions de Tama Te Kapua. Au pa (village fortifié) de Te Puia, un centre forme les artisans aux savoir-faire ancestraux. Vous pourrez aussi visiter le village reconstitué de Rotowhio.

Le plus Comptoir des Voyages

Passez une journée sur White Island, une île volcanique en activité !

Nous on adore

Se relaxer au Polynesian Spa, après avoir crapahuté toute la journée. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.