La région du Fiordland

13/10/2015

Il y a bien peu d’endroits dans le monde où l’histoire récente de la Terre s’offre à l’interprétation avec autant de générosité, d’exubérance, de beauté. Le merveilleux Te Wāhipounamu est de ceux-là. Classé au patrimoine mondial de l’humanité, il s’étend sur tout le sud-ouest de l’île du Sud, englobant le Fiordland et les Alpes du Sud. La poussée des plaques terrestres l’a pourvu de montagnes qui s’élèvent encore aujourd’hui de plusieurs centimètres par an, les glaciers y ont creusé de vastes fjords aux parois abruptes, d’immenses lacs et des vallées secrètes où vivent les elfes du Seigneur des Anneaux.

Te Wāhipounamu est la terre des superlatifs : la plus haute montagne tombant directement dans la mer (Mitre Peak : 1692 m) ; les forêts pluviales les plus étendues (2/3 du territoire) ; les chutes et cascades les plus impressionnantes (Sutherland Falls, 5e chutes les plus hautes au monde), 15 fjords remarquables dont les Milford et Doubtful Sounds. Ces enclaves marines se visitent en bateau pour mieux apprécier le gigantisme des massifs et la faune aquatique. De nombreux itinéraires sont ouverts aux amateurs de difficulté et durée variables. Le Milford Sound, qualifié de "huitième merveille du monde" par Ruyard Kipling, est bordé de falaises sombres d'où s'élancent de vertigineuses cascades. Le spectacle est plus sauvage encore les jours de pluie quand les débits s'accélèrent.

Cette géographie du chaos accueille une succession exceptionnelle de végétaux dont les espèces varient suivant les gradients d’altitude, de latitude et la chronologie ; elle abrite une faune sauvage endémique (le rowi, le pateke du Fiordland, un perroquet nocturne le kakapo), des richesses minérales (le jade néphrétique)… La nature isolée et à l’abri des interventions humaines a conservé la biodiversité du continent disparu du Gondwana.

Les eaux des fjords assombries par le tanin des feuilles constituent en outre des habitats privilégiés pour des espèces rares comme le corail noir et quantité de mammifères marins. Au large, naviguent le grand dauphin et le dauphin de Gray.

Pour découvrir cet espace unique, les randonneurs avertis peuvent emprunter trois chemins : le Milford Track, le Kepler Track ou le Routeburn Track. Ce dernier va du Fiordland au mont Aspiring et est l’ancienne piste des Maoris en quête de jade. En février et mars, l’abondance de moucherons incite à privilégier un hébergement à Te Anau.

Le plus Comptoir des Voyages

La découverte du Milford Sound à bord d’un petit bateau pour être au plus près des cascades.

Nous on adore

Passer une nuit au cœur du Doubtfoul Sound, moins fréquenté et tout aussi beau que son cousin le Milford Sound.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.