À goûter, siroter...

11/10/2015

À BOIRE… 

La boisson nationale est la bière blonde et légère. La marque la plus prestigieuse est la Speight’s ; la Kiwi lager et la Steinlager sont les plus courantes. De nombreuses brasseries produisent une bière maison, faisant de la dégustation un exercice obligé. Parmi celles qui ont du caractère : la Tui de Canterbury, parfumée et raffinée, la Monteith’s (brune ou blonde).

Implantée au xixe s. dans la Bay of Islands, la viticulture s’est d’abord étendue dans l’île du Nord. Matakana, Kaipara furent le berceau des premiers viticulteurs d’envergure. La plupart des producteurs sont des descendants des dalmates de Croatie. Ils produisent depuis 1990 les plus grands vins du pays. Pour en connaître les meilleurs crus, visitez la route des vins depuis Matakana, Gisborne pour son chardonnay et Wairarapa pour son pinot noir. Marlbourough, la plus grande région viticole de l’île du Sud, est réputée pour son sauvignon blanc. On trouvera à Waipara de beaux crus de pinot noir et des rieslings dans le Central Otago.

Tous les restaurants n’ont pas l’autorisation de servir de l’alcool. Dans ce cas un panneau vous en informe : "Bring your own". Vous êtes alors autorisé à venir avec votre bouteille. Les magasins d’alcool et de spiritueux ferment le dimanche et les jours fériés.

Si le thé est une boisson courante, héritage de la Couronne, en revanche, il est bien rare de consommer un thé de qualité. Les Néo-Zélandais parlent d’ailleurs de gumboot tea (soit d’un thé fait dans des bottes en caoutchouc !). À Waitako, cependant, une exploitation produit un Oolong aux riches nuances.

Côté soda, notons le Lemon & Paroa ou L&P de son petit nom, limonade bien connue des ados.

À MANGER…

La grande diversité et la fraîcheur des produits sont les premières qualités de la cuisine néo-zélandaise. Bien que fortement inspirée de la gastronomie britannique, elle se réinvente en permanence au gré des influences multiculturelles, chaque communauté conservant ses traditions.

L’incontournable barbecue ne se résume pas aux pièces de viande généreuses. Poissons et fruits de mer passent bien souvent sur le gril. Le hogget, un agneau d’un an, est très apprécié pour sa saveur généreuse. Le tout est généralement accompagné d’une purée de kumara, une sorte de patate douce. 

Au rayon “poissons et crustacés”, les amateurs vont être comblés : des poissons de ligne (morue bleue, mérou, tarakihi) aux saumons d’élevage, le choix sera épineux. Les huîtres de Bluff ont une excellente réputation tout comme les langoustes de Kaikoura. À moindre coût, le fish’n chips se trouve partout et est souvent aussi frais que goûtu même s’il ne remplit pas tous les critères d’une nourriture saine !

Des plats maoris, le plus connu est le hangi : un ragoût de viande et de légumes cuit à la vapeur douce dans des paniers placés au-dessus de pierres chaudes posées dans un trou creusé à même le sol. Autant dire que l’on n’en trouve pas partout. Mais quel délice ! Autre plat accessible : le boil-up, une soupe de viande (porc ou bœuf), pommes de terre et cresson.

Les fruits enchantent les papilles par leur diversité et leur saveur. Le plus célèbre d’entre tous est bien sûr le kiwi. Si vous connaissez le kiwi vert un peu acidulé, essayez celui à la chair jaune, plus doux et sucré. Un régal plein de vitamines ! Les marchés locaux débordent de fruits tropicaux à l’automne dans les régions tempérées (feijoa, tamarillos). Les baies (framboises, mûres, groseilles…) apparaissent au printemps, les cerises se dégustent à Noël ! Sur les bords des routes, les producteurs vendent fruits et légumes mais ne sont que rarement à leur étal. Servez-vous et payez en respectant les prix indiqués. Même chose avec les Honesty Box, ces casiers remplis de bonnes choses à manger, déposés le long des routes. L’honnêteté n’est pas un vain mot dans ce pays ! 

Un seul dessert star : la Pavlova, ainsi nommé en hommage à la danseuse étoile russe Anna Pavlova. Cette meringue surmontée de crème fouettée et agrémentée de fruits est aussi le dessert préféré des Australiens.

Enfin, pour vos pique-niques, équipez-vous d’une Chilly bin, l’appellation kiwi de la glacière.

BIZARRE, BIZARRE… 

Les moules vertes géantes  des Marlborough Sounds pourront en effrayer certains même si elles sont délicieuses.

Le Whitebait est un tout petit poisson aussi cher que peu ragoûtant de prime abord. Pêché entre septembre et novembre, il est servi en friture ou en galette.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.