À bouquiner, regarder....

09/10/2015

Côté culture, là encore, les femmes ont une place primordiale. Parmi les écrivains, Katherine Mansfield est sans doute la plus célèbre hors des frontières. Dans La Garden-Party et autres nouvelles, les courts récits introspectifs d’une jeune Néo-Zélandaise du début du siècle sont d’une rare délicatesse narrative. Plus tard, la vie triste et mouvementée de Janet Frame sera connue dans le monde entier grâce à l’adaptation émouvante au cinéma de son premier récit autobiographique Un ange à ma table. Enfin Keri Hulme exprime les liens perdus avec sa communauté d’origine dans The Bone People, un très beau récit réaliste, truffé d’expressions et de mots maoris.

Notre sélection très subjective de livres à emporter :

Au pays du long nuage blanc est un récit de voyage autant qu’un journal intime dans lequel Charles Juliet témoigne de sa stupéfaction face à un pays aux gens aimables, aux paysages dantesques et aux auteurs envoûtants.

• L’auteur breton, Caryl Ferey, est tombé raide dingue de la Nouvelle-Zélande en 1989 et transporte son héros, Paul Osborne à Auckland dans Utu. Son enquête sur un meurtre non élucidé décrit une société contemporaine en proie à des démons identitaires.

Pounamou, Pounamou est la première publication d’Ihimaera-Smiler, un auteur d’origine maorie. Devenu une institution littéraire, il sera suivi en 1973 d’un roman traduit et publié en France : Tangi.

• Tous les romans policiers de Ngaio Marsh, à l’écriture aussi élégante que féroce. Son personnage, l’inspecteur Roderick Alleyn est un incontournable pour les amateurs de littérature policière. La Nouvelle-Zélande et l’Angleterre sont ses deux scènes de crimes.

Et pour éveiller vos charmantes têtes blondes, emportez les Contes de Nouvelle-Zélande : 9 contes traditionnels maoris avec des notices documentées sur le pays et sa culture. Pour apprendre comment le kiwi a perdu ses ailes, entre autres.

Le cinéma néo-zélandais s’est longtemps résumé en France à La Leçon de Piano et à Un ange à ma table de Jane Campion puis à la trilogie du Seigneur des anneaux et à celle du Hobbit de Peter Jackson. Allez plus loin et regardez aussi L’Âme des Guerriers, un récit de la violence et du désarroi des jeunes générations maories à la fin du siècle dernier, adapté du roman éponyme de Alan Duff et réalisé par Lee Tamahori. Ou le huis-clos infernal Créatures célestes du même Peter Jackson, avec Kate Winslet. Dans le genre étrange agrémenté de splendides paysages, notons la mi-série Top of the lake de Jane Campion qui nous a tenus en haleine les 6 épisodes.

On finira cette rubrique avec les documentaires : Ata Whenua – Shadowland de Dave Comer pour ses incroyables vues aériennes des fjords et Endless Summer, une saga de documentaires sur le surf orchestrée par Bruce Brown. Pour amateurs seulement.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.