28/08/2017

Déployée sur une presque-île au sud-ouest de la Grande Terre, Nouméa se tourne résolument vers le lagon, entrelaçant sa géographie de baies idylliques et de plages paradisiaques. Voilà pour le bleu. Mais Nouméa est également synonyme de végétation luxuriante : palmiers, cocotiers, hibiscus s’épanouissent de toutes parts.

Centre artistique et culturel du pays, Nouméa concentre musées, théâtres, cinéma et galeries d’art. La ville abrite notamment le centre culturel Tjibaou, où la culture kanake est mise à l’honneur. Dessiné par le célèbre architecte italien Renzo Piano (à qui l’on doit aussi le Centre Georges Pompidou à Paris), le complexe culturel se compose de dix grandes cases qui reproduisent l’organisation d’un village traditionnel. Un écrin hors du commun pour accueillir les riches collections d’art kanak.

Pour découvrir la faune aquatique de la région au sec, direction l’aquarium des lagons. Celui-ci abrite une variété exceptionnelle de poissons, coraux, mammifères marins et crustacés. C’est une explosion de couleurs qui s’ébat dans ses bassins ! Et pour observer les espèces endémiques dans leur milieu naturel, la plage de l’Ansa Vata se trouve à deux pas. Pour finir la journée en beauté, direction la Baie des Citrons où les bars branchés succèdent aux restaurants et aux boîtes de nuit sur la promenade. Le spot idéal pour siroter un cocktail en humant l’air marin avant d’aller se déhancher sur la piste de danse, la peau encore marbrée de sel.

Retour haut